Votre compte

La Pologne : Un pays dans la tête


Comment les Polonais ont-ils vécu les méandres de l’histoire de leur pays, ballotté entre fascisme et stalinisme, coincé entre l’Allemagne et l’URSS, et souvent rayé de la carte du monde ? Des opposants, des communistes, des prêtres, des athées, des ouvriers et des intellectuels, font à voix haute le compte d’un demi-siècle de souvenirs. Ce qu’ils disent là n’est destiné ni aux polices du monde, ni aux esprits nourris de certitudes : ils rendent justice à une certaine histoire dont Yalta ne fut que l’épisode le plus flagrant. Avec le coup d’État de Jaruzelski, comme maintes fois dans leur histoire, les Polonais ont perdu une bataille, vu leurs prisons se ré-emplir, assisté à la répétition des grands procès politiques, mais ils ont gardé la tête sur les épaules et tiré les leçons de leurs impasses. Ce qu’ils affinent en silence, hors des clivages gauche/droite dont ils ont vu les aberrations échouer sur leur territoire, c’est une société qui ne ressemble à aucun modèle au monde, où la violence n’est jamais une issue, où la volonté de tolérance et de dialogue est maintenue aux limites du croyable.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

4,82 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Pologne : Un pays dans la tête”

Fiche technique

Résumé

Comment les Polonais ont-ils vécu les méandres de l’histoire de leur pays, ballotté entre fascisme et stalinisme, coincé entre l’Allemagne et l’URSS, et souvent rayé de la carte du monde ? Des opposants, des communistes, des prêtres, des athées, des ouvriers et des intellectuels, font à voix haute le compte d’un demi-siècle de souvenirs. Ce qu’ils disent là n’est destiné ni aux polices du monde, ni aux esprits nourris de certitudes : ils rendent justice à une certaine histoire dont Yalta ne fut que l’épisode le plus flagrant. Avec le coup d’État de Jaruzelski, comme maintes fois dans leur histoire, les Polonais ont perdu une bataille, vu leurs prisons se ré-emplir, assisté à la répétition des grands procès politiques, mais ils ont gardé la tête sur les épaules et tiré les leçons de leurs impasses. Ce qu’ils affinent en silence, hors des clivages gauche/droite dont ils ont vu les aberrations échouer sur leur territoire, c’est une société qui ne ressemble à aucun modèle au monde, où la violence n’est jamais une issue, où la volonté de tolérance et de dialogue est maintenue aux limites du croyable.

Biographie d’Annie Daubenton

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire