Votre compte

Prix Femina étranger

La Porte


Le chef-d'œuvre de la grande dame des lettres hongroises !

La Porte est une confession.

Magda Szabó retrace sa relation avec Emerence (prénom à consonance princière en hongrois) Szeredás, originaire de la même province quelle, qui fut sa femme de ménage pendant une vingtaine d'années. Sa compatriote mais aussi son contraire : l'une est vieille, l'autre jeune, l'une sait à peine lire, l'autre ne " respire " que par les mots, l'une arbore l'humilité comme un blason, l'autre l'orgueil de l'intellectuelle cultivée.

Et pourtant la vieille servante va tout apprendre à l'écrivain adulé, car elle est bonne, fondamentalement généreuse ; dès qu'il s'agit de sauver une vie, que ce soit celle d'un Juif, d'un Allemand, d'un voleur ou d'un chaton abandonné, Emerence ne réfléchit pas une seule seconde.

La narratrice fait le portrait haut en couleurs de ce personnage lumineux au caractère difficile et singulier, qui agit en véritable despote sur son entourage et qui refuse à quiconque l'accès à son domicile.

Ce livre a reçu le prix Femina étranger en 2003.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?
Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Porte”

Fiche technique

  • Auteur : Magda Szabó
  • Éditeur : Viviane Hamy
  • Collection : Bis
  • Date de parution : 14/03/13
  • EAN : 9782878586909
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 286
  • Taille du fichier : 307 Ko
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Le chef-d'œuvre de la grande dame des lettres hongroises !

La Porte est une confession.

Magda Szabó retrace sa relation avec Emerence (prénom à consonance princière en hongrois) Szeredás, originaire de la même province quelle, qui fut sa femme de ménage pendant une vingtaine d'années. Sa compatriote mais aussi son contraire : l'une est vieille, l'autre jeune, l'une sait à peine lire, l'autre ne " respire " que par les mots, l'une arbore l'humilité comme un blason, l'autre l'orgueil de l'intellectuelle cultivée.

Et pourtant la vieille servante va tout apprendre à l'écrivain adulé, car elle est bonne, fondamentalement généreuse ; dès qu'il s'agit de sauver une vie, que ce soit celle d'un Juif, d'un Allemand, d'un voleur ou d'un chaton abandonné, Emerence ne réfléchit pas une seule seconde.

La narratrice fait le portrait haut en couleurs de ce personnage lumineux au caractère difficile et singulier, qui agit en véritable despote sur son entourage et qui refuse à quiconque l'accès à son domicile.

Ce livre a reçu le prix Femina étranger en 2003.

Biographie de Magda Szabó

Née à Debrecen en 1917, dans une famille cultivée de la grande bourgeoisie, Magda Szabó est considérée comme un véritable classique de la littérature hongroise. Certains la nomment « le Mauriac protestant » car elle peint souvent les passions refoulées des habitants de la Grande Plaine. Ses premiers livres paraissent au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et elle est saluée comme un des grands espoirs de la littérature.
Après 1948, pour des raisons politiques, elle disparaît de la scène littéraire. C'est à la fin des années cinquante qu'elle rencontre un immense succès. Elle décède en 2007.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire