Votre compte

La Princesse de Clèves


À la cour du roi Henri II, la princesse de Clèves, jeune mariée, craint d’aimer le duc de Nemours, dont elle est aimée. Cruellement déchirée entre son désir et son devoir, elle avoue ses sentiments à son époux, qu’elle met au désespoir. Le prince meurt bientôt, rongé par le chagrin. Mme de Clèves lui reste fidèle et s’interdit de jamais céder à sa passion pour le duc. Peinture d’une âme tourmentée érigée en symbole de vertu, le roman de Mme de Lafayette demeure l’un des chefs-d’œuvre de la littérature amoureuse. L'édition : ● Lexique du grand siècle ● Groupement de textes : l’art de plaire et de réussir à la cour ● Cahier photos couleur : les salons littéraires ; le jeu des regards ; La Princesse de Clèves dans les arts.

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?

Version papier

3,20 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Princesse de Clèves”

Fiche technique

Résumé

À la cour du roi Henri II, la princesse de Clèves, jeune mariée, craint d’aimer le duc de Nemours, dont elle est aimée. Cruellement déchirée entre son désir et son devoir, elle avoue ses sentiments à son époux, qu’elle met au désespoir. Le prince meurt bientôt, rongé par le chagrin. Mme de Clèves lui reste fidèle et s’interdit de jamais céder à sa passion pour le duc. Peinture d’une âme tourmentée érigée en symbole de vertu, le roman de Mme de Lafayette demeure l’un des chefs-d’œuvre de la littérature amoureuse. L'édition : ● Lexique du grand siècle ● Groupement de textes : l’art de plaire et de réussir à la cour ● Cahier photos couleur : les salons littéraires ; le jeu des regards ; La Princesse de Clèves dans les arts.

Biographie de Madame de Lafayette

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire