Votre compte

La religion dans les limites de la seule raison


La Religion (1793) confronte la raison à deux énigmes.
D’une part, comment le mal commis est-il possible ? Nous jugeons les auteurs des maux infligés aux êtres humains par d’autres êtres sans douter de leur appartenance à l’humanité (puisque nous ne jugeons que des humains), alors que le choix de les commettre est, pour un être raisonnable, incompréhensible. Énigme d’autant plus forte que l’humanité commet infiniment plus de maux qu’elle ne fait le bien.
D’autre part, la croyance est une énigme pour l’incroyant, comme l’incroyance l’est pour celui qui croit. C’est ainsi toute une part du référentiel selon lequel chacun déchiffre le monde qui nous reste mystérieuse dans les relations interpersonnelles, lors même que la pratique d’un culte est le plus souvent publique.
Le rapprochement des deux problèmes ainsi posés à la raison fait l’unité d’un livre qui, au moment où s’achève l’époque des Lumières, en interroge à la fois les ressources et les limites.

Ce livre est classé dans les catégories :

19,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La religion dans les limites de la seule raison”

Fiche technique

Résumé

La Religion (1793) confronte la raison à deux énigmes.
D’une part, comment le mal commis est-il possible ? Nous jugeons les auteurs des maux infligés aux êtres humains par d’autres êtres sans douter de leur appartenance à l’humanité (puisque nous ne jugeons que des humains), alors que le choix de les commettre est, pour un être raisonnable, incompréhensible. Énigme d’autant plus forte que l’humanité commet infiniment plus de maux qu’elle ne fait le bien.
D’autre part, la croyance est une énigme pour l’incroyant, comme l’incroyance l’est pour celui qui croit. C’est ainsi toute une part du référentiel selon lequel chacun déchiffre le monde qui nous reste mystérieuse dans les relations interpersonnelles, lors même que la pratique d’un culte est le plus souvent publique.
Le rapprochement des deux problèmes ainsi posés à la raison fait l’unité d’un livre qui, au moment où s’achève l’époque des Lumières, en interroge à la fois les ressources et les limites.

Biographie d’Emmanuel Kant

Emmanuel Kant (1724-1804) a vécu pendant le siècle des Lumières. Kant, le père du criticisme philosophique, est aujourd?hui beaucoup plus célèbre que Mendelssohn. Surnommé le « nouveau Spinoza » par ses contemporains, ce dernier est reconnu pour être le personnage le plus important du judaïsme européen au XVIIIe siècle. Pour certains, il est le « troisième Moïse ». Pour d'autres, il est parmi les amorceurs de l'assimilationisme des Juifs (il est l'auteur d'une Jérusalem), et le précurseur de la perte de leur identité spécifique et de l'extinction de leurs traditions. Il lutta pour la conceptualisation et la mise en oeuvre de la tolérance au sens fort.

Alain Renaut est professeur de philosophie morale et politique à l'Université de la Sorbonne (Paris IV). Il a récemment fait paraître La libération des enfants (2002) et, chez Grasset, Sartre, le dernier philosophe. Il est également coauteur, avec Luc Ferry, de nombreux ouvrages - dont La pensée 68.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire