Votre compte

La Révolution introuvable


Mai 68 n’aura-t-il été qu’un psychodrame bavard, selon la formule  cruelle et lapidaire de Raymond Aron ? Dans La Révolution introuvable, l’observateur perspicace de l’actualité  politique montre que par-delà le brouhaha des apparences, les  risques étaient faibles que Mai 68 ne constitue un danger sérieux  pour les institutions de la Ve République. Les deux grandes forces  qui structuraient alors la vie politique française, le Parti communiste  et le mouvement gaulliste, n’y avaient aucun intérêt. Comme l’analyse Philippe Raynaud dans sa préface inédite,  Raymond Aron, en héritier de la grande tradition sociologique, fut  également attentif à la crise essentielle de nos sociétés modernes  dont Mai 68 fut un des premiers symptômes  : la tension  contradictoire entre la passion de l’égalité, la demande de  reconnaissance des individus, et l’interdépendance croissante de  chacun à l’égard de tous.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Version papier

19,50 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Révolution introuvable”

Fiche technique

Résumé

Mai 68 n’aura-t-il été qu’un psychodrame bavard, selon la formule  cruelle et lapidaire de Raymond Aron ? Dans La Révolution introuvable, l’observateur perspicace de l’actualité  politique montre que par-delà le brouhaha des apparences, les  risques étaient faibles que Mai 68 ne constitue un danger sérieux  pour les institutions de la Ve République. Les deux grandes forces  qui structuraient alors la vie politique française, le Parti communiste  et le mouvement gaulliste, n’y avaient aucun intérêt. Comme l’analyse Philippe Raynaud dans sa préface inédite,  Raymond Aron, en héritier de la grande tradition sociologique, fut  également attentif à la crise essentielle de nos sociétés modernes  dont Mai 68 fut un des premiers symptômes  : la tension  contradictoire entre la passion de l’égalité, la demande de  reconnaissance des individus, et l’interdépendance croissante de  chacun à l’égard de tous.

Biographie de Raymond Aron

Né à Paris en 1905, mort en 1983, Raymond Aron, fut le condisciple de Jean-Paul Sartre et Paul Nizan à l’École normale supérieure. Agrégé de philosophie, Docteur ès lettres, il fut Professeur à l’ISP et à l’ENA, professeur de sociologie à la Sorbonne, directeur d’études à l’EPHE et professeur au Collège de France. Sa carrière journalistique débuta en 1940, lorsqu’il assure la rédaction en chef de France Libre à Londres. Il fut ensuite éditorialiste à Combat, puis au Figaro, avant d’entrer à L’Express.  De son premier ouvrage, paru en 1935, à ses Mémoires, son œuvre immense a marqué toute une époque.


 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire