Votre compte

La Source que je cherche


Il arrive que l'on soit témoin du monde de l'Invisible. Mais quelle que soit l'intensité de cette expérience, pourquoi cesserait-on d'être en quête, interroge Lytta Basset ?
« On serait alors tenté d'invalider le témoignage d'autrui : ne s'étripe-t-on pas encore et toujours entre témoins qui, persuadés d'avoir trouvé Dieu, ne Le cherchent plus ? En revanche, on s'enrichit d'autant plus des expériences spirituelles des autres qu'on demeure profondément des chercheurs. Personnellement, j'ai beau avoir plusieurs fois vécu des rencontres lumineuses avec Lui, mon pain quotidien reste la quête. Impossible de thésauriser. »
Pour Lytta Basset, il importe d'avantage d'être crédible pour autrui par son comportement que croyant déclaré. La Vie nous offre bien des manières de nourrir notre désir de la Source, pour autant que nous acceptions d'endurer le vide que creuse en nous le retrait des autres, de l'Autre.

L'auteur d'Aimer sans dévorer et d'Oser la bienveillance a mis beaucoup d'elle-même dans cet essai remarquable qui renverse les idées reçues sur la perception du divin, nous montre les impasses d'une certaine théologie trop sure d'elle-même, et nous invite à nous découvrir ou nous re-connaître comme des assoiffés d'infini.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Version papier

11,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Source que je cherche”

Fiche technique

  • Auteur : Lytta Basset
  • Éditeur : Albin Michel
  • Date de parution : 08/03/17
  • EAN : 9782226423016
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 304
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Il arrive que l'on soit témoin du monde de l'Invisible. Mais quelle que soit l'intensité de cette expérience, pourquoi cesserait-on d'être en quête, interroge Lytta Basset ?
« On serait alors tenté d'invalider le témoignage d'autrui : ne s'étripe-t-on pas encore et toujours entre témoins qui, persuadés d'avoir trouvé Dieu, ne Le cherchent plus ? En revanche, on s'enrichit d'autant plus des expériences spirituelles des autres qu'on demeure profondément des chercheurs. Personnellement, j'ai beau avoir plusieurs fois vécu des rencontres lumineuses avec Lui, mon pain quotidien reste la quête. Impossible de thésauriser. »
Pour Lytta Basset, il importe d'avantage d'être crédible pour autrui par son comportement que croyant déclaré. La Vie nous offre bien des manières de nourrir notre désir de la Source, pour autant que nous acceptions d'endurer le vide que creuse en nous le retrait des autres, de l'Autre.

L'auteur d'Aimer sans dévorer et d'Oser la bienveillance a mis beaucoup d'elle-même dans cet essai remarquable qui renverse les idées reçues sur la perception du divin, nous montre les impasses d'une certaine théologie trop sure d'elle-même, et nous invite à nous découvrir ou nous re-connaître comme des assoiffés d'infini.

Biographie de Lytta Basset

Lytta Basset, conférencière et théologienne protestante suisse, a réussi à élargir le public traditionnel de la théologie chrétienne avec des essais pourtant exigeants comme Le Pouvoir de pardonner, Guérir du malheur, Moi je ne juge personne ou La Joie imprenable publiés chez Albin Michel. Elle a encore augmenté son audience avec son témoignage sur le suicide de son fils, Ce lien qui ne meurt jamais. Elle a reçu le Prix des librairies Siloë et celui du Syndicat des libraires religieux. Ses deux derniers ouvrages parus chez Albin Michel sont Aimer sans dévorer (2010) et Oser la bienveillance (2014).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire