Votre compte

La tombe à char de Verna (Isère)


En 1818, à une trentaine de kilomètres à l’est de Lyon, fut fouillé près du château de Verna un tumulus qui livra un exceptionnel ensemble du début du Ier s. av. J.-C. (100 à 80) alors décrit par François Artaud : un char à quatre roues, des vases italiques en bronze, plusieurs panoplies militaires dont des épées volontairement pliées, ainsi qu’un bassin étrusque daté, pour sa part, du IVe s. av. J.-C. Cette collection appartient aujourd’hui à la commune de Hières-sur-Amby (Isère). À l’initiative de Franck Perrin, universitaire spécialiste de l’âge du Fer, elle est ici publiée près de deux siècles après sa découverte. Le mobilier métallique est étudié avec précision par Martin Schönfelder, du Römisch-Germanisches Zentralmuseum de Mayence. Des fragments brûlés d’os humains et animaux, des traces manifestes d’un "sacrifice", des objets permettent d’interpréter cet ensemble comme une sépulture fastueuse, probablement celle d’un aristocrate allobroge de haut rang qu’acompagnaient sur le bûcher funéraire ses biens les plus précieux, à l’image des cérémonies "magnifiques et somptueuses" décrites par Poséidonios d’Apamée, auteur grec contemporain de ces princes gaulois, qui trouvent ici leur plus spectaculaire illustration archéologique.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La tombe à char de Verna (Isère)”

Fiche technique

  • édité par : Franck Perrin
  • édité par : Martin Schönfelder
  • Éditeur : ALPARA
  • Collection : DARA
  • Date de parution : 02/06/16
  • EAN : 9782916125404
  • Format : Multi-format
  • Nombre de pages: 156
  • Protection : NC

Résumé

En 1818, à une trentaine de kilomètres à l’est de Lyon, fut fouillé près du château de Verna un tumulus qui livra un exceptionnel ensemble du début du Ier s. av. J.-C. (100 à 80) alors décrit par François Artaud : un char à quatre roues, des vases italiques en bronze, plusieurs panoplies militaires dont des épées volontairement pliées, ainsi qu’un bassin étrusque daté, pour sa part, du IVe s. av. J.-C. Cette collection appartient aujourd’hui à la commune de Hières-sur-Amby (Isère). À l’initiative de Franck Perrin, universitaire spécialiste de l’âge du Fer, elle est ici publiée près de deux siècles après sa découverte. Le mobilier métallique est étudié avec précision par Martin Schönfelder, du Römisch-Germanisches Zentralmuseum de Mayence. Des fragments brûlés d’os humains et animaux, des traces manifestes d’un "sacrifice", des objets permettent d’interpréter cet ensemble comme une sépulture fastueuse, probablement celle d’un aristocrate allobroge de haut rang qu’acompagnaient sur le bûcher funéraire ses biens les plus précieux, à l’image des cérémonies "magnifiques et somptueuses" décrites par Poséidonios d’Apamée, auteur grec contemporain de ces princes gaulois, qui trouvent ici leur plus spectaculaire illustration archéologique.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire