Votre compte

La Veuve


Sélection Prix Femina étranger 2009 « La veuve est tout simplement un roman superbe et l’on sent dans la finesse de son écriture que Gil Adamson a tout le potentiel pour devenir un grand écrivain. La trame des grands paysages de l’Ouest américain est transposée avec une lumière étonnamment fraîche. La veuve est également fort en suspense, au point que l’on est souvent dans un état proche du malaise physique, une condition que seuls les romans de grande qualité permettent. » (Jim Harrison) « Au début du XXè siècle, la cavale d'une jeune veuve dans le Grand Nord. Gil Adamson joint sa voix à un hymne au milieu naturel entonné par bon nombre d'écrivains américains; elle le fait avec une fantaisie poétique, une vigueur expressionniste saisissantes. [...] Réinterprétation du mythe de l'errance en une colonisation d'un genre par le féminin, La veuve n'omet pas de faire un sort au monde moderne. Sa facture classique est une manière de trouver la bonne distance pour aborder les séismes du contemporain. Poignant. » Emilie Barnett, Les Inrockuptibles « Dans la nature magnifique où l'être humain se soumet, Mary a peu de chances de survivre mais sa volonté décuple ses forces pour se nourrir, se protéger des animaux et des individus. Sur un rythme endiablé, l'auteur de ce premier roman mène sa jeune veuve et ses lecteurs dans des aventures rocambolesques. » Page des libraires

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

5,46 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Veuve”

Fiche technique

Résumé

Sélection Prix Femina étranger 2009 « La veuve est tout simplement un roman superbe et l’on sent dans la finesse de son écriture que Gil Adamson a tout le potentiel pour devenir un grand écrivain. La trame des grands paysages de l’Ouest américain est transposée avec une lumière étonnamment fraîche. La veuve est également fort en suspense, au point que l’on est souvent dans un état proche du malaise physique, une condition que seuls les romans de grande qualité permettent. » (Jim Harrison) « Au début du XXè siècle, la cavale d'une jeune veuve dans le Grand Nord. Gil Adamson joint sa voix à un hymne au milieu naturel entonné par bon nombre d'écrivains américains; elle le fait avec une fantaisie poétique, une vigueur expressionniste saisissantes. [...] Réinterprétation du mythe de l'errance en une colonisation d'un genre par le féminin, La veuve n'omet pas de faire un sort au monde moderne. Sa facture classique est une manière de trouver la bonne distance pour aborder les séismes du contemporain. Poignant. » Emilie Barnett, Les Inrockuptibles « Dans la nature magnifique où l'être humain se soumet, Mary a peu de chances de survivre mais sa volonté décuple ses forces pour se nourrir, se protéger des animaux et des individus. Sur un rythme endiablé, l'auteur de ce premier roman mène sa jeune veuve et ses lecteurs dans des aventures rocambolesques. » Page des libraires

Biographie de Gil Adamson

Gil Adamson vit à Toronto. Elle est l’auteur de deux recueils de poésie, Primitive et Ashland. Elle a également écrit de nombreuses nouvelles, publiées dans des revues littéraires, qui ont été saluées par la critique et a publié un recueil de nouvelles sous le titre Help me, Jacques Cousteau. Parmi les auteurs qui l’ont influencée, elle cite Michael Ondaatje, Raymond Carver, Richard Ford, et Mark Richard. La veuve, son premier roman, a été récompensé par de nombreux prix littéraires à sa publication en 2007.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire