Votre compte

La vie parfaite de William Sidis


Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps.


Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps.


C'est en 1910 à Harvard que William Sidis donne sa première conférence devant un parterre composé de quelques-uns des professeurs et chercheurs américains les plus éminents. Alors âgé de 11 ans, il est déjà étudiant de cette prestigieuse université. Le lendemain, tous les journaux titrent sur le " phénomène " Sidis : lecture du New York Times à 18 mois, maîtrise du latin et du grec – qu'il a appris seul – à 3 ans, rédaction d'ouvrages de grammaire, d'astronomie et d'anatomie à 8 ans, âge auquel il avait même déjà inventé une langue, le Vendergood. D'aucuns prédisent qu'il sera le prochain Newton ou Euclide.
Alors pourquoi l'histoire n'a-t-elle pas retenu le nom de Sidis ? Qu'est-il arrivé à cet enfant prodige que ses parents n'ont cessé de pousser ?

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
?

Version papier

21,50 €

Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La vie parfaite de William Sidis”

Fiche technique

  • Auteur : Morten Brask
  • Traducteur : Caroline Berg
  • Éditeur : Presses de la Cité
  • Date de parution : 06/06/13
  • EAN : 9782258100664
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 328
  • Taille du fichier : 2,9 Mo
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps.


Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps.


C'est en 1910 à Harvard que William Sidis donne sa première conférence devant un parterre composé de quelques-uns des professeurs et chercheurs américains les plus éminents. Alors âgé de 11 ans, il est déjà étudiant de cette prestigieuse université. Le lendemain, tous les journaux titrent sur le " phénomène " Sidis : lecture du New York Times à 18 mois, maîtrise du latin et du grec – qu'il a appris seul – à 3 ans, rédaction d'ouvrages de grammaire, d'astronomie et d'anatomie à 8 ans, âge auquel il avait même déjà inventé une langue, le Vendergood. D'aucuns prédisent qu'il sera le prochain Newton ou Euclide.
Alors pourquoi l'histoire n'a-t-elle pas retenu le nom de Sidis ? Qu'est-il arrivé à cet enfant prodige que ses parents n'ont cessé de pousser ?

Biographie de Morten Brask

Né en 1970, le Danois Morten Brask est directeur artistique d'une agence de publicité. Après Terezín Plage (Presses de la Cité, 2011), La Vie parfaite de William Sidis est son deuxième roman publié en France.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire