Votre compte

La Ville contemporaine jusqu'à la Seconde Guerre mondiale - Histoire de l'Europe urbaine


La ville contemporaine jusqu'à la Seconde Guerre mondiale

Entre le début du XIXe siècle et la Seconde Guerre mondiale, une véritable révolution urbaine s'est diffusée en Europe. Selon les définitions retenues, le nombre d'urbains passe de 20 à 250 ou 350 millions entre 1800 et 1950. Ces bouleversements renvoient, à la fois, à une industrialisation vigoureuse et à une urbanisation accélérée. La tendance dominante n'est pas à l'homogénéisation de l'Europe urbaine : la diversité l'emporte même si se repèrent des processus similaires (surmortalité urbaine, impératifs d'hygiène et de salubrité publique...).

De nouveaux savoirs se construisent pour répondre aux exigences des pouvoirs publics et aux aspirations des populations. Aménager la ville, favoriser la construction de logements confortables, mettre en place de véritables politiques culturelles deviennent des enjeux fondamentaux pour les édiles urbaines. D'est en ouest, du nord au sud, des villes-usines aux centres administratifs, des petites villes aux capitales, les urgences diffèrent.



Jean Luc Pinol



Professeur d'histoire contemporaine à l'École normale supérieure de Lyon.



François Walter



Professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Genève.



Ce volume est la reprise du livre 4 de l' Histoire de l'Europe urbaine II publiée en 2003 aux Éditions du Seuil.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Ville contemporaine jusqu'à la Seconde Guerre mondiale - Histoire de l'Europe urbaine”

Fiche technique

Résumé

La ville contemporaine jusqu'à la Seconde Guerre mondiale

Entre le début du XIXe siècle et la Seconde Guerre mondiale, une véritable révolution urbaine s'est diffusée en Europe. Selon les définitions retenues, le nombre d'urbains passe de 20 à 250 ou 350 millions entre 1800 et 1950. Ces bouleversements renvoient, à la fois, à une industrialisation vigoureuse et à une urbanisation accélérée. La tendance dominante n'est pas à l'homogénéisation de l'Europe urbaine : la diversité l'emporte même si se repèrent des processus similaires (surmortalité urbaine, impératifs d'hygiène et de salubrité publique...).

De nouveaux savoirs se construisent pour répondre aux exigences des pouvoirs publics et aux aspirations des populations. Aménager la ville, favoriser la construction de logements confortables, mettre en place de véritables politiques culturelles deviennent des enjeux fondamentaux pour les édiles urbaines. D'est en ouest, du nord au sud, des villes-usines aux centres administratifs, des petites villes aux capitales, les urgences diffèrent.



Jean Luc Pinol



Professeur d'histoire contemporaine à l'École normale supérieure de Lyon.



François Walter



Professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Genève.



Ce volume est la reprise du livre 4 de l' Histoire de l'Europe urbaine II publiée en 2003 aux Éditions du Seuil.

Biographie de Jean-luc Pinol

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire