Votre compte

Le chant du départ


Au Grand Vizir, bistrot donnant sur les miches verdâtres du lion de Denfert, on croise toute une galerie de personnages sur le retour. La grosse Clodomir, tout droit sortie de La Nuit, le jour et toutes les autres nuits, Vera Varlope, un boxeur, un comédien qui attend son heure et Monsieur Michel, cinéaste. Au son menaçant des Caterpillars détruisant le quartier, Audiard tisse sa trame nostalgique d’un Paris menacé de disparaître, en revenant sur des souvenirs encore brûlants de l’Occupation et de projets professionnels avortés. L’Instinct de mort, acheté par Belmondo pour être co-scénarisé avec Modiano, finira au placard lors de l’évasion de la Santé de Mesrine. On ne meurt pas d’amour aux Iles Borromées, scénario inédit de 67, sert de prétexte pour proposer à Vera un rôle de stripteaseuse. Ensemble ils écrivent le roman impressionniste d’une ville et d’une époque, où les promenades nocturnes d’une rive à l’autre de la capitale ont valeur d’épopée.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

18,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le chant du départ”

Fiche technique

Résumé

Au Grand Vizir, bistrot donnant sur les miches verdâtres du lion de Denfert, on croise toute une galerie de personnages sur le retour. La grosse Clodomir, tout droit sortie de La Nuit, le jour et toutes les autres nuits, Vera Varlope, un boxeur, un comédien qui attend son heure et Monsieur Michel, cinéaste. Au son menaçant des Caterpillars détruisant le quartier, Audiard tisse sa trame nostalgique d’un Paris menacé de disparaître, en revenant sur des souvenirs encore brûlants de l’Occupation et de projets professionnels avortés. L’Instinct de mort, acheté par Belmondo pour être co-scénarisé avec Modiano, finira au placard lors de l’évasion de la Santé de Mesrine. On ne meurt pas d’amour aux Iles Borromées, scénario inédit de 67, sert de prétexte pour proposer à Vera un rôle de stripteaseuse. Ensemble ils écrivent le roman impressionniste d’une ville et d’une époque, où les promenades nocturnes d’une rive à l’autre de la capitale ont valeur d’épopée.

Biographie de Michel Audiard

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire