Votre compte

Le chien


Lucrèce le considérait comme un ami « au cœur fidèle ». Descartes en a fait une machine. Dans les mythes, il est tantôt serviteur du Mal, tantôt serviteur de Dieu. Mais de qui parle-t-on, au juste ? Du chien, bien sûr ! Depuis que les philosophes de l’Antiquité ont évoqué la question de l’âme des animaux, une vaste querelle est ouverte : faut-il ranger les chiens dans la catégorie des choses, ou dans celle des personnes ? Si le code napoléonien de 1804 indiquait que le canis familiaris n’était ni plus ni moins qu’une table, une loi a permis, en 2015, de faire reconnaître sa dimension affective. Alors, le chien est-il enfin devenu quelqu’un ? De la pratique de la vivisection au voyage de Laïka dans l’espace en passant par l’anthropocentrisme religieux, cette longue bataille pour la reconnaissance d’une « personne animale » mérite bien une histoire.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Version papier

8,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le chien”

Fiche technique

Résumé

Lucrèce le considérait comme un ami « au cœur fidèle ». Descartes en a fait une machine. Dans les mythes, il est tantôt serviteur du Mal, tantôt serviteur de Dieu. Mais de qui parle-t-on, au juste ? Du chien, bien sûr ! Depuis que les philosophes de l’Antiquité ont évoqué la question de l’âme des animaux, une vaste querelle est ouverte : faut-il ranger les chiens dans la catégorie des choses, ou dans celle des personnes ? Si le code napoléonien de 1804 indiquait que le canis familiaris n’était ni plus ni moins qu’une table, une loi a permis, en 2015, de faire reconnaître sa dimension affective. Alors, le chien est-il enfin devenu quelqu’un ? De la pratique de la vivisection au voyage de Laïka dans l’espace en passant par l’anthropocentrisme religieux, cette longue bataille pour la reconnaissance d’une « personne animale » mérite bien une histoire.

Biographie de Victoria Vanneau

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire