Votre compte

Le corso des tireurs


Miseria ! mes pauvres griffes. Dix ans de prestidigitation, vingt-cinq de travail à la tire... Monte-Carlo, Rome, San Francisco, Lourdes, Rio... pas une Exposition universelle, pas une Olympiade, pas un carnaval, pas un pèlerinage tant soit peu sérieux sans moi... et maintenant, tout juste bon à faire une fiche de tiercé et un peu de poussette à la roulette, au Casino. La femme qui avait arraché à son siège, sa masse boudinée dans la robe noire, passa affectueusement la main sur son crâne dégarni. — Bénito, pauvre Bénito, roucoula-t-elle, dis-toi qu’il te reste ta petite Mercédès, et remercie le Sacré-Cœur. — Un jour, je ferai sauter la banque, assura l’homme, j’ai une martingale en or au point... enfin presque.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le corso des tireurs”

Fiche technique

Résumé

Miseria ! mes pauvres griffes. Dix ans de prestidigitation, vingt-cinq de travail à la tire... Monte-Carlo, Rome, San Francisco, Lourdes, Rio... pas une Exposition universelle, pas une Olympiade, pas un carnaval, pas un pèlerinage tant soit peu sérieux sans moi... et maintenant, tout juste bon à faire une fiche de tiercé et un peu de poussette à la roulette, au Casino. La femme qui avait arraché à son siège, sa masse boudinée dans la robe noire, passa affectueusement la main sur son crâne dégarni. — Bénito, pauvre Bénito, roucoula-t-elle, dis-toi qu’il te reste ta petite Mercédès, et remercie le Sacré-Cœur. — Un jour, je ferai sauter la banque, assura l’homme, j’ai une martingale en or au point... enfin presque.

Biographie d’Ange Bastiani

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire