Votre compte

Le couteau entre les dents


On est en 1921. La première guerre mondiale finie, le monde s'ébroue, et ça concerne aussi bien la politique ques les arts, et la façon de vivre ensemble. Dada et le surréalisme ont éclaté. Ceux qui ont survécu à l'horreur la portent dans leurs phrases.

Dans ce contexte de chaos et d'éveil, dans cette fatalité de la violence et de la domination, quelle responsabilité pour les artistes, et notamment les écrivains et poètes ? Comment se révolter, et comment s'assurer que l'ancien ne conditionne pas le surgissement du neuf ?

C'est un texte sombre et âpre, qui pose les problèmes et limites de l'engagement. Qui mesure à chaque pas le défi personnel de l'art à ce qu'il affronte au dehors. Où se situer dans les extrêmes, comment garder distance dans l'agir ?

On peut trouver que le passage où Barbusse s'en remet à la révolution russe, et à la personnalité de Lénine, a considérablement vieilli. Mais le dispositif qui pose ici la radicalité, et la générosité du discours de l'auteur de "Clarté", cela vaut pour nos contradictions et conflits d'aujourd'hui, celles et ceux qui naissent en permanence, religion, État, formes, sur notre route au présent. Texte nécessaire, urgent pour cela même : nous ne sommes débarrassés de rien, quant à ce qui ici s'énonce, se dénonce.

FB

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le couteau entre les dents”

Fiche technique

Résumé

On est en 1921. La première guerre mondiale finie, le monde s'ébroue, et ça concerne aussi bien la politique ques les arts, et la façon de vivre ensemble. Dada et le surréalisme ont éclaté. Ceux qui ont survécu à l'horreur la portent dans leurs phrases.

Dans ce contexte de chaos et d'éveil, dans cette fatalité de la violence et de la domination, quelle responsabilité pour les artistes, et notamment les écrivains et poètes ? Comment se révolter, et comment s'assurer que l'ancien ne conditionne pas le surgissement du neuf ?

C'est un texte sombre et âpre, qui pose les problèmes et limites de l'engagement. Qui mesure à chaque pas le défi personnel de l'art à ce qu'il affronte au dehors. Où se situer dans les extrêmes, comment garder distance dans l'agir ?

On peut trouver que le passage où Barbusse s'en remet à la révolution russe, et à la personnalité de Lénine, a considérablement vieilli. Mais le dispositif qui pose ici la radicalité, et la générosité du discours de l'auteur de "Clarté", cela vaut pour nos contradictions et conflits d'aujourd'hui, celles et ceux qui naissent en permanence, religion, État, formes, sur notre route au présent. Texte nécessaire, urgent pour cela même : nous ne sommes débarrassés de rien, quant à ce qui ici s'énonce, se dénonce.

FB

Biographie d’Henri Barbusse

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire