Votre compte

Le Dernier des Mocassins


Le livre culte du dernier des beats. Enfin !

Né en 1935 au Kansas, Charles Plymell a passé sa jeunesse sur la Route 66. Il a travaillé sur des pipelines, chevauché des taureaux sauvages dans des rodéos, été dynamiteur de montagne, cueilleur de houblon. Entre autres. Ce fut aussi l'un des premiers hipsters du Middle West, abusant de toutes les drogues en vogue à l'époque, du jazz au peyotl. Lorsqu'il s'installe, en 1962, à San Francisco, au carrefour entre Haight et Ashbury, son appartement devient un lieu de passage obligé de la contre-culture naissante. C'est là, lors d'une LSD party, que les écrivains de la Beat generation font la connaissance des hippies. Très vite, Neal Cassady et Allen Ginsberg, qu'il va présenter à Bob Dylan, viennent habiter chez lui. Infatigable animateur du mouvement Beat, il publie des dizaines de revues underground (c'est lui qui découvre Robert Crumb) et de recueils de poésie.

Le Dernier des mocassins raconte dans un style incomparable cette vie haute en couleur. Charles Plymell le dédie à tous les junkies, psychopathes, freaks, arnaqueurs, criminels, artistes, poètes, homos, flics, cow-boys, camionneurs, ainsi qu'à toutes les petites vieilles qui ont fait le voyage avec lui sur l'autoroute de la Benzédrine.

12,99 €
Vous pourrez lire ce livre le jour de sa sortie. ?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Dernier des Mocassins”

Fiche technique

Résumé

Le livre culte du dernier des beats. Enfin !

Né en 1935 au Kansas, Charles Plymell a passé sa jeunesse sur la Route 66. Il a travaillé sur des pipelines, chevauché des taureaux sauvages dans des rodéos, été dynamiteur de montagne, cueilleur de houblon. Entre autres. Ce fut aussi l'un des premiers hipsters du Middle West, abusant de toutes les drogues en vogue à l'époque, du jazz au peyotl. Lorsqu'il s'installe, en 1962, à San Francisco, au carrefour entre Haight et Ashbury, son appartement devient un lieu de passage obligé de la contre-culture naissante. C'est là, lors d'une LSD party, que les écrivains de la Beat generation font la connaissance des hippies. Très vite, Neal Cassady et Allen Ginsberg, qu'il va présenter à Bob Dylan, viennent habiter chez lui. Infatigable animateur du mouvement Beat, il publie des dizaines de revues underground (c'est lui qui découvre Robert Crumb) et de recueils de poésie.

Le Dernier des mocassins raconte dans un style incomparable cette vie haute en couleur. Charles Plymell le dédie à tous les junkies, psychopathes, freaks, arnaqueurs, criminels, artistes, poètes, homos, flics, cow-boys, camionneurs, ainsi qu'à toutes les petites vieilles qui ont fait le voyage avec lui sur l'autoroute de la Benzédrine.

Biographie de Charles PLYMELL

Écrivain, poète et éditeur, Charles Plymell est né dans le comté de Finney, au Kansas en 1935 alors qu'une série de tempêtes de poussière ravage la région. Il vient au monde dans un ancien poulailler aménagé, près de Holcomb. Dès son plus jeune âge, il se montre déterminé, et quitte le lycée pour sillonner l'ouest des États-Unis. Dans les années 50, il collabore avec les artistes d'avant-garde les plus influents de la Beat Generation. Il compte deux recueils de poésie à son actif, lorsqu'en 1971, il publie Le Dernier des Mocassins, un texte précurseur, où il relate ses folles années de Hipster sous l'influence de toutes les drogues possibles et imaginables de l'époque.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire