Votre compte

Le Dernier livre de la jungle - Tome 2 - La promesse


Le vieux Mowgli continue d'évoquer son enfance dans la jungle. Cette fois, son histoire raconte comment fut commis le premier meurtre dans la forêt et comment il fut amené à tenir sa promesse d'exterminer le tigre Shere Khan devenu un tueur assoiffé de sang... Chaque été, le soleil brûlant assèche la savane et tarit les sources. Cette année-là, l'eau s'était faite encore plus rare et les animaux souffraient encore plus de la soif. Au creux du lit de la rivière s'était heureusement formée une mare et l'éléphant Hathi décréta alors une trêve de l'eau. Toute chasse étant interdite, chacun allait pouvoir se désaltérer sans crainte. Même le tigre Shere Khan devrait respecter cette paix. Mais Shere Khan, le fauve sanguinaire, n'avait pas renoncé à tuer Mowgli. Plus que la mort du petit d'homme, c'est la fin des illusions de celui-ci que veut le cruel félin. Il veillera à ce qu'il soit exclu de la communauté des humains comme il a été exclu de celle des loups...
5,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Dernier livre de la jungle - Tome 2 - La promesse”

Fiche technique

  • Auteur : Stephen Desberg
  • illustré par : Henri Reculé
  • Éditeur : Le Lombard
  • Date de parution : 28/11/16
  • EAN : 9782803688173
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 48
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Le vieux Mowgli continue d'évoquer son enfance dans la jungle. Cette fois, son histoire raconte comment fut commis le premier meurtre dans la forêt et comment il fut amené à tenir sa promesse d'exterminer le tigre Shere Khan devenu un tueur assoiffé de sang... Chaque été, le soleil brûlant assèche la savane et tarit les sources. Cette année-là, l'eau s'était faite encore plus rare et les animaux souffraient encore plus de la soif. Au creux du lit de la rivière s'était heureusement formée une mare et l'éléphant Hathi décréta alors une trêve de l'eau. Toute chasse étant interdite, chacun allait pouvoir se désaltérer sans crainte. Même le tigre Shere Khan devrait respecter cette paix. Mais Shere Khan, le fauve sanguinaire, n'avait pas renoncé à tuer Mowgli. Plus que la mort du petit d'homme, c'est la fin des illusions de celui-ci que veut le cruel félin. Il veillera à ce qu'il soit exclu de la communauté des humains comme il a été exclu de celle des loups...

Biographie de Stephen Desberg

Stephen Desberg se destinait en premier lieu à la musique, mais les hasards des rencontres lui ont permis de mettre un pied dans la bande dessinée, via de courtes histoires pour le journal « Tintin » et des séries tout public chez « Spirou » parmi lesquelles « Billy The Cat ». Cette dernière connaîtra d'ailleurs une adaptation en dessin animé, réalisée avec Colman. Se prenant au jeu, il scénarise ensuite de somptueux one shot avec le regretté Will. Ces derniers amorcent une transition vers davantage de réalisme, registre dont Desberg va devenir l'un des grands. Né à Bruxelles d'un père américain, il a toujours suivi avec attention l'actualité de son « autre pays », et a beaucoup réfléchi à la nature profonde des États-Unis. De ces réflexions sont nées des séries telles que « I.R.$. », « Tosca », « Black OP», « Rafales » ou « Sherman ». Féru d'Histoire, il délaisse volontiers le contemporain pour des siècles plus anciens, allant de la Rome antique de « Cassio » au Far-West de « L'Étoile du Désert », en passant par l'Italie du dix-huitième siècle avec « Le Scorpion ». Mais, toutes ses séries sont liées par cette volonté d'interroger la nature de l'homme, son besoin de croire, et sa capacité à utiliser le mythe (qu'il soit historique ou religieux) en tant qu'outil politique. Toujours proactif, il essaie également de faire évoluer le mode de conception des BD franco-belges en créant des séries parallèles à "I.R.$." avec les projets « All Watcher », « I.R.$. Team » ou encore l'ambitieux « Empire USA » conçu avec non moins de six dessinateurs. Photo : L. Melikian

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire