Votre compte

Le festin dans l'Angleterre anglo-saxonne


L’histoire du repas, et plus particulièrement du festin, mérite bien mieux qu’une approche anecdotique. Comme l’ont remarqué de nombreux anthropologues, sociologues et historiens, le repas pris en commun occupe une place fondamentale dans les rapports sociaux, les attitudes religieuses et même l’exercice du pouvoir, et ce dans des sociétés de natures très diverses. Le présent ouvrage explore l’histoire du festin en Angleterre pendant les siècles du haut Moyen Âge, de la fin de la domination romaine à la conquête du pays par les Normands en 1066. Grâce à des sources exceptionnelles, au premier rang desquelles ont peut ranger le poème héroïque Beowulf, l’Angleterre offre en effet un prisme original, souvent négligé par l’école historique française, pour l’étude des pratiques politiques, sociales ou religieuses, mais aussi des mentalités et des représentations collectives de l’Occident chrétien au début du Moyen Âge. Car si aujourd’hui l’Angleterre n’est pas souvent réputée pour sa table, il en fut tout autrement aux premiers temps médiévaux, quand les princes anglo-saxons, dans leurs halls de bois, abreuvaient leurs guerriers de bière et d’hydromel. Notre étude du festin anglo-saxon, bien que fondée sur le témoignage irremplaçable de la poésie héroïque, fait aussi une large place aux apports des sources narratives latines, des codes de lois, de l’iconographie, et surtout de l’archéologie.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le festin dans l'Angleterre anglo-saxonne”

Fiche technique

Résumé

L’histoire du repas, et plus particulièrement du festin, mérite bien mieux qu’une approche anecdotique. Comme l’ont remarqué de nombreux anthropologues, sociologues et historiens, le repas pris en commun occupe une place fondamentale dans les rapports sociaux, les attitudes religieuses et même l’exercice du pouvoir, et ce dans des sociétés de natures très diverses. Le présent ouvrage explore l’histoire du festin en Angleterre pendant les siècles du haut Moyen Âge, de la fin de la domination romaine à la conquête du pays par les Normands en 1066. Grâce à des sources exceptionnelles, au premier rang desquelles ont peut ranger le poème héroïque Beowulf, l’Angleterre offre en effet un prisme original, souvent négligé par l’école historique française, pour l’étude des pratiques politiques, sociales ou religieuses, mais aussi des mentalités et des représentations collectives de l’Occident chrétien au début du Moyen Âge. Car si aujourd’hui l’Angleterre n’est pas souvent réputée pour sa table, il en fut tout autrement aux premiers temps médiévaux, quand les princes anglo-saxons, dans leurs halls de bois, abreuvaient leurs guerriers de bière et d’hydromel. Notre étude du festin anglo-saxon, bien que fondée sur le témoignage irremplaçable de la poésie héroïque, fait aussi une large place aux apports des sources narratives latines, des codes de lois, de l’iconographie, et surtout de l’archéologie.

Biographie d’Alban Gautier

Dès les tout premiers textes, l’histoire et la légende se confondent. Les récits faisant référence à un guerrier ou à un roi nommé Arthur sont apparus dans la Grande-Bretagne du haut Moyen Âge, vers 800. Personnage à la fois situé dans le temps et auréolé de mystère, a-t-il réellement existé ? Et comment, dans les siècles suivants, les rapports entre l’histoire et la légende ont-ils évolué ? Pourquoi certains ont-ils jugé bon de défendre l’historicité du personnage, alors que d’autres l’ont farouchement niée ? Des premiers siècles médiévaux jusqu’aux derniers développements de la série Kaamelott, en passant par le temps des Plantagenêts et le siècle des Tudors, le lecteur suivra ainsi le devenir singulier d’un roi qui est devenu l’un des grands mythes de l’Occident.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire