Votre compte

Le jardin des délices


Une histoire trépidante, cinquième volet de la série "Marseille, quartiers sud", qui nous entraîne dans l'univers de la peinture et du rock sur un mode tragi-comique.


Le bassiste d'un groupe de heavy metal meurt accidentellement écrasé par un train, la statue du deuxième acte de Don Giovanni est subtilisée à l'Opéra de Marseille, une cornemuse rouge est dérobée chez un antiquaire, un organiste aveugle se fait kidnapper, une villa est dépouillée de tous ses instruments de musique... Quel lien peut-il y avoir entre ces faits divers ? Kabyl, Brian et Jean-Mathieu vont bientôt l'apprendre à leurs dépens...

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le jardin des délices”

Fiche technique

Résumé

Une histoire trépidante, cinquième volet de la série "Marseille, quartiers sud", qui nous entraîne dans l'univers de la peinture et du rock sur un mode tragi-comique.


Le bassiste d'un groupe de heavy metal meurt accidentellement écrasé par un train, la statue du deuxième acte de Don Giovanni est subtilisée à l'Opéra de Marseille, une cornemuse rouge est dérobée chez un antiquaire, un organiste aveugle se fait kidnapper, une villa est dépouillée de tous ses instruments de musique... Quel lien peut-il y avoir entre ces faits divers ? Kabyl, Brian et Jean-Mathieu vont bientôt l'apprendre à leurs dépens...

Biographie de Philippe Carrese

Philippe Carrese est né en 1956, à Marseille. Entré à l'IDHEC en 1974, il est réalisateur depuis 1984, romancier depuis 1994 et multifonction depuis toujours (comme les couteaux suisses, mais marseillais...).
Après avoir conçu et réalisé quelques séries comiques : "Bzzz..." avec Bruno Carette et Chantal Lauby (1983-1986), "Bazar..." avec la bande à FM (1991-1992) et mis en scène quelques téléfilms à gros budget ("Conrad", "le Radjah des Mers") ou à budgets ridicules ("La vente continue pendant les travaux", "Fromage et Dessert"), il passe à l'écriture de romans noirs et drôles au début des années 90. Avec son style efficace, sa verve méridionale et son humour ravageur, il devient en dix ans un des incontournables de la littérature noire française (et pas seulement à cause de son tour de taille). Fasciné par l'univers méditerranéen, il a développé en l'espace de quatorze romans l'écriture de chroniques en forme de polar à l'humour caustique ("Le bal des cagoles", prix polar SNCF 2001, "Une belle histoire d'amour", prix des lycéens 2004, tous deux aux éditions Fleuve Noir et Pocket). Plus récemment, il s'est lancé dans une série décapante pour les adolescents, " Marseille, quartiers sud ", qui raconte les aventures agitées de collégiens massaliotes (Syros, coll. " Souris noire "). Depuis quelque temps, il revient à ses premières amours, la réalisation de films de fiction dans lesquels il développe des univers très différents de ceux que l'on peut trouver dans ses romans : "Malaterra" (2004), "Liberata" (2005),"L'Arche de Babel" (2007). Philippe Carrese collabore avec l'atelier de création de Radio France sur l'écriture de feuilletons polar (Fréquence Noire). Il fait aussi partie du staff de réalisateurs du feuilleton à succès de Telfrance : "Plus belle la vie" dont il a réalisé le premier unitaire en prime time. Il est par ailleurs compositeur (musiques originales de "Malaterra", "Liberata", "l'Arche de Babel" et bien d'autres) et occasionnellement dessinateur de presse. Multifonction... Un vrai couteau suisse, mais marseillais !

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire