Votre compte

Le Mal américain


L'Amérique est en crise. La première puissance du monde ne sait plus où elle va, et le monde entier commence à s'interroger. Cette inquiétude est-elle justifiée?

Oui, répond Michel Crozier. Sociologue libéral, confiant dans les possibilités infinies de la démocratie, il a cru à la vertu stimulante du modèle américain. Car nous vivions sur l'image d'une Amérique heureuse, pays de la générosité et du progrès illimité, de la science et de la raison.

Mais le temps de cette Amérique heureuse semble maintenant aussi lointain que l'avant-guerre. Elle a succombé au drame du Vietnam, aux émeutes raciales, à la contestation. Depuis l'assassinat de Kennedy, les Etats-Unis sont entrés dans le temps du tragique. Et les présidences des rois maudits, Johnson et Nixon, ont mené au déclin et à la crise actuelle.

Pourquoi tout cela? Parce qu'il y avait une faille dans le modèle américain: le pays de la liberté et de la poursuite du bonheur ne voulait pas reconnaître l'existence du Mal. Le mal américain n'est, au fond, rien d'autre que la réapparition de ce Mal que l'Amérique avait voulu oublier.

Il n'y a plus désormais de grand frère pour montrer la voie. Le développement de la démocratie exige que l'Europe à son tour apporte sa contribution.

L'auteur:
Michel Crozier dirige au sein du CNRS le Centre de sociologie des organisations qu'il a fondé en 1961. Ses principaux ouvrages lui ont valu une notoriété internationale: le Phénomène bureaucratique (1964), la Société bloquée (1970), l'Acteur et le Système (1977), On ne change pas la société par décret (1979). Michel Crozier a enseigné à plusieurs reprises à l'université de Harvard.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

12,65 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Mal américain”

Fiche technique

  • Auteur : Michel Crozier
  • Éditeur : Fayard
  • Collection : Essais
  • Date de parution : 01/04/14
  • EAN : 9782213652023
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 300
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

L'Amérique est en crise. La première puissance du monde ne sait plus où elle va, et le monde entier commence à s'interroger. Cette inquiétude est-elle justifiée?

Oui, répond Michel Crozier. Sociologue libéral, confiant dans les possibilités infinies de la démocratie, il a cru à la vertu stimulante du modèle américain. Car nous vivions sur l'image d'une Amérique heureuse, pays de la générosité et du progrès illimité, de la science et de la raison.

Mais le temps de cette Amérique heureuse semble maintenant aussi lointain que l'avant-guerre. Elle a succombé au drame du Vietnam, aux émeutes raciales, à la contestation. Depuis l'assassinat de Kennedy, les Etats-Unis sont entrés dans le temps du tragique. Et les présidences des rois maudits, Johnson et Nixon, ont mené au déclin et à la crise actuelle.

Pourquoi tout cela? Parce qu'il y avait une faille dans le modèle américain: le pays de la liberté et de la poursuite du bonheur ne voulait pas reconnaître l'existence du Mal. Le mal américain n'est, au fond, rien d'autre que la réapparition de ce Mal que l'Amérique avait voulu oublier.

Il n'y a plus désormais de grand frère pour montrer la voie. Le développement de la démocratie exige que l'Europe à son tour apporte sa contribution.

L'auteur:
Michel Crozier dirige au sein du CNRS le Centre de sociologie des organisations qu'il a fondé en 1961. Ses principaux ouvrages lui ont valu une notoriété internationale: le Phénomène bureaucratique (1964), la Société bloquée (1970), l'Acteur et le Système (1977), On ne change pas la société par décret (1979). Michel Crozier a enseigné à plusieurs reprises à l'université de Harvard.

Biographie de Michel Crozier

Michel Crozier est né en 1922. Chercheur au CNRS depuis 1952, il a notamment enseigné à l'université de Paris-X (Nanterre), à Harvard et à l'université de Californie. Diplômé d'HEC, docteur en Droit et docteur ès Lettres, il a fondé et dirigé pendant vingt ans le Centre de sociologie des organisations et le DEA de sociologie à l'IEP de Paris. Spécialiste mondial de la sociologie des organisations, il en est le principal concepteur. Depuis 1993, il est conseiller scientifique au cabinet international de management SMG, et depuis 1995, conseiller scientifique du cabinet Andersen Consulting. En 1999, il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques. Michel Crozier est Officier de la Légion d'Honneur et Commandeur de l'Ordre National du Mérite.En 1997, il a reçu le Prix Tocqueville pour l'ensemble de son oeuvre. Il a publié, entre autres, Le Phénomène bureaucratique (Seuil, 1964), La Société bloquée (Seuil, 1970), L'Acteur et le système (Seuil, 1977), Le Mal américain (Fayard, 1980), État modeste, État moderne (Fayard, 1987), Quand la France s'ouvrira, avec Bruno Tilliette, (Fayard, 2000), À quoi sert la sociologie des organisations ? (Arslan, 2000), Ma belle époque : Mémoires. 1947-1969 (Fayard, 2002) et À contre-courant : Mémoires. 1969-2000 (Fayard, 2004).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire