Votre compte

Le Mal du pays. Autobiographie de la Belgique


Brossant d'un même élan son portrait et l'autobiographie d'un pays voisin, si proche de la France en apparence, Patrick Roegiers propose avec une tendresse ironique et une mordante franchise une lecture sans précédent de la Belgique.

Tout y passe: la littérature, la peinture, les mœurs, le sport, la cuisine, mais aussi la pluie, les souvenirs d'enfance, et la mythologie des grands noms (Brel, Tintin, Merckx, Magritte, Ensor, Spilliaert, Michaux, Panamarenko ou Jan Fabre). Et, bien sûr, la question cruciale de la langue, liée à l'absence de langue belge proprement dite aussi bien qu'aux conflits linguistiques. Car "le mal du pays" est autant le mal que le pays s'inflige à lui-même que la nostalgie que l'on en a quand on est parti.

À la fois dithyrambe féroce et pamphlet louangeur, ce livre, organisé sous forme d'abécédaire, de dictionnaire excentrique, de lexique imaginaire, est une somme unique, ludique, savante et délirante comme il n'en existe pour aucun autre pays.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

4,46 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Mal du pays. Autobiographie de la Belgique”

Fiche technique

Résumé

Brossant d'un même élan son portrait et l'autobiographie d'un pays voisin, si proche de la France en apparence, Patrick Roegiers propose avec une tendresse ironique et une mordante franchise une lecture sans précédent de la Belgique.

Tout y passe: la littérature, la peinture, les mœurs, le sport, la cuisine, mais aussi la pluie, les souvenirs d'enfance, et la mythologie des grands noms (Brel, Tintin, Merckx, Magritte, Ensor, Spilliaert, Michaux, Panamarenko ou Jan Fabre). Et, bien sûr, la question cruciale de la langue, liée à l'absence de langue belge proprement dite aussi bien qu'aux conflits linguistiques. Car "le mal du pays" est autant le mal que le pays s'inflige à lui-même que la nostalgie que l'on en a quand on est parti.

À la fois dithyrambe féroce et pamphlet louangeur, ce livre, organisé sous forme d'abécédaire, de dictionnaire excentrique, de lexique imaginaire, est une somme unique, ludique, savante et délirante comme il n'en existe pour aucun autre pays.

Biographie de Patrick Roegiers

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire