Votre compte

Le Malade imaginaire

Judith Le Blanc (general_editor)


Argan se croit malade. Pour conjurer sa peur de la mort, il fait de la médecine sa religion et son divertissement. Molière, lui, ne croyait pas à la médecine : il croyait au théâtre. Mort d’une fluxion de poitrine le 17 février 1673, au soir de la quatrième représentation, il quitte la scène avec un spectacle total, un manifeste pour la jeunesse, un dernier hommage à la force de vérité du théâtre, une ultime pirouette d’acteur. On ne saura jamais quelle forme définitive il aurait donnée à la version publiée de sa pièce. La confrontation des versions parues en 1675 et en 1682, que nous donnons à lire dans cette édition, invite à porter un regard nouveau sur cette oeuvre patrimoniale, dont la postérité a fait le testament dramatique de Molière. Elle permet aussi d’entrer dans la fabrique d’un texte résolument vivant – qui garde encore sa part d’ombre. 1. Molière et la médecine 2. Héritage moliéresque et opéra dans le théâtre musical 3. Prologues à la gloire du roi 4. La mort de Molière, entre mythe et réalité 5. Deux mises en scène

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?

Version papier

3,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Malade imaginaire”

Fiche technique

  • Auteur : Molière
  • rédacteur en chef : Judith Le Blanc
  • Éditeur : Flammarion
  • Collection : GF
  • Date de parution : 19/08/20
  • EAN : 9782080231635
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 302
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Argan se croit malade. Pour conjurer sa peur de la mort, il fait de la médecine sa religion et son divertissement. Molière, lui, ne croyait pas à la médecine : il croyait au théâtre. Mort d’une fluxion de poitrine le 17 février 1673, au soir de la quatrième représentation, il quitte la scène avec un spectacle total, un manifeste pour la jeunesse, un dernier hommage à la force de vérité du théâtre, une ultime pirouette d’acteur. On ne saura jamais quelle forme définitive il aurait donnée à la version publiée de sa pièce. La confrontation des versions parues en 1675 et en 1682, que nous donnons à lire dans cette édition, invite à porter un regard nouveau sur cette oeuvre patrimoniale, dont la postérité a fait le testament dramatique de Molière. Elle permet aussi d’entrer dans la fabrique d’un texte résolument vivant – qui garde encore sa part d’ombre. 1. Molière et la médecine 2. Héritage moliéresque et opéra dans le théâtre musical 3. Prologues à la gloire du roi 4. La mort de Molière, entre mythe et réalité 5. Deux mises en scène

Biographie de Molière

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire