Votre compte

Le meurtre de Weimar


Dans la nuit du 9 au 10 août 1932, dans un bourg de Silésie, cinq membres de la SA assassinent brutalement un militant communiste. Les meurtriers sont condamnés à mort, mais leur peine est rapidement commuée par le gouvernement : Berlin a cédé à la pression du parti nazi, débordé par une base à laquelle les chefs se rallient. Cette commutation marque la fin de la République de Weimar : à l’état de droit va bientôt se substituer une légalité nouvelle, un droit de guerre et d’exception, dont les nazis se réclament pour maquiller leurs crimes en « exécutions » et présenter leurs meurtriers comme des « combattants ». À l’intérieur du parti nazi, cette affaire a révélé une dissension entre la base SA, tentée par la violence et le coup de force, et la hiérarchie, plus légaliste : ce contentieux sera tranché plus tard, lors de la nuit des longs couteaux.
À partir d’un fait divers, ce livre invite à une histoire culturelle et politique de la République de Weimar et du parti national-socialiste.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le meurtre de Weimar”

Fiche technique

Résumé

Dans la nuit du 9 au 10 août 1932, dans un bourg de Silésie, cinq membres de la SA assassinent brutalement un militant communiste. Les meurtriers sont condamnés à mort, mais leur peine est rapidement commuée par le gouvernement : Berlin a cédé à la pression du parti nazi, débordé par une base à laquelle les chefs se rallient. Cette commutation marque la fin de la République de Weimar : à l’état de droit va bientôt se substituer une légalité nouvelle, un droit de guerre et d’exception, dont les nazis se réclament pour maquiller leurs crimes en « exécutions » et présenter leurs meurtriers comme des « combattants ». À l’intérieur du parti nazi, cette affaire a révélé une dissension entre la base SA, tentée par la violence et le coup de force, et la hiérarchie, plus légaliste : ce contentieux sera tranché plus tard, lors de la nuit des longs couteaux.
À partir d’un fait divers, ce livre invite à une histoire culturelle et politique de la République de Weimar et du parti national-socialiste.

Biographie de Johann Chapoutot

De l’histoire de l’Allemagne, nous avons surtout retenu ce qui nous concerne : 1870, deux guerres mondiales, les horreurs du nazisme, le Mur et sa chute, la puissance économique retrouvée depuis la réunification. Nous savons aussi l’apport littéraire et philosophique des Allemands.
Raconter l’Allemagne contemporaine, c’est évidemment revenir sur ces faits. C’est peut-être aussi, de 1806 à nos jours, suivre le fil de la lente construction d’une démocratie libérale. « Unité, droit et liberté » sont les trois premiers mots de l’hymne choisi par les Allemands en 1949. Ils disent le dessein ancien, proclamé dès 1813 et qui s’est réalisé pendant la seconde moitié du XXe siècle, de faire nation dans la liberté et le droit.
Pour donner à comprendre cette histoire complexe et souvent mal connue, Johann Chapoutot a composé un récit historique aussi riche que vivant, où se mêlent événements politiques, vie culturelle et paroles d’Allemands.

À lire également en Que sais-je ?...
Histoire des relations internationales de 1815 à nos jours, François-Charles Mougel et Séverine Pacteau
Les 100 mots de la Grande Guerre, André Loez

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire