Votre compte

Le moi de la femme


« Depuis la dernière soirée chez Jackie pourtant, je me surprenais à rabâcher intérieurement mes théories sur la condition féminine telle que je la concevais. Comme si j’avais besoin de vérifier leur bien-fondé. Tiens, tiens… Cela m’arrivait auparavant, mais le phénomène s’intensifiait me semblait-il. Et tandis que je dictais un texte ou déclinais une table de multiplication, je me répétais que, oui décidément, la vie sans homme s’avère la seule concevable, rien ne vaut la disponibilité d’esprit et la liberté d’aller et venir. Plus embêtant, je restais quelques secondes interloquée, lorsqu’à la fin de la récitation de celui que j’avais désigné pour cet exercice devant ses copains, je découvrais subitement que je n’avais pas écouté un traître mot prononcé par l’innocent, qui attendait, anxieux, mon commentaire. Fallait-il lui dire : « L’amour, tu sais, ça n’existe pas, ou pas comme on l’imagine » ? Lui faire partager mes analyses ? Quelle horreur ! « Excuse-moi mon chéri, bravo pour ta poésie, veille simplement à ne pas parler trop vite. » Je m’en voulais de cette distraction ; je ne pourrais plus revendiquer aussi fermement le parcours sans faute auquel je m’astreignais jusque-là. » Irène est institutrice. Divorcée depuis 5 ans, elle a banni les hommes de son existence. Il n’y a que son métier, ses enfants, sa mère et son amie Jackie. Jusqu’au jour où… Démarre alors une exaltante remise en cause, une histoire d’amour démesurée qu’il s’agit de faire durer le plus longtemps possible. Malgré les contraintes et les antagonismes d’une vie de femme. Elle est lucide, elle sera forte. Roman tout aussi bien de la solitude que de la passion, ce texte magnifique nous permet de rentrer dans les pensées et préoccupations essentielles d’une femme d’aujourd’hui, qui est celle de toujours. Pierre-Yves Roubert s’est glissé dans sa peau, il a suivi son infatigable mouvement de balancier entre l’amour et le désir, le quotidien et l’absolu. L’homme est devenu femme.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le moi de la femme”

Fiche technique

Résumé

« Depuis la dernière soirée chez Jackie pourtant, je me surprenais à rabâcher intérieurement mes théories sur la condition féminine telle que je la concevais. Comme si j’avais besoin de vérifier leur bien-fondé. Tiens, tiens… Cela m’arrivait auparavant, mais le phénomène s’intensifiait me semblait-il. Et tandis que je dictais un texte ou déclinais une table de multiplication, je me répétais que, oui décidément, la vie sans homme s’avère la seule concevable, rien ne vaut la disponibilité d’esprit et la liberté d’aller et venir. Plus embêtant, je restais quelques secondes interloquée, lorsqu’à la fin de la récitation de celui que j’avais désigné pour cet exercice devant ses copains, je découvrais subitement que je n’avais pas écouté un traître mot prononcé par l’innocent, qui attendait, anxieux, mon commentaire. Fallait-il lui dire : « L’amour, tu sais, ça n’existe pas, ou pas comme on l’imagine » ? Lui faire partager mes analyses ? Quelle horreur ! « Excuse-moi mon chéri, bravo pour ta poésie, veille simplement à ne pas parler trop vite. » Je m’en voulais de cette distraction ; je ne pourrais plus revendiquer aussi fermement le parcours sans faute auquel je m’astreignais jusque-là. » Irène est institutrice. Divorcée depuis 5 ans, elle a banni les hommes de son existence. Il n’y a que son métier, ses enfants, sa mère et son amie Jackie. Jusqu’au jour où… Démarre alors une exaltante remise en cause, une histoire d’amour démesurée qu’il s’agit de faire durer le plus longtemps possible. Malgré les contraintes et les antagonismes d’une vie de femme. Elle est lucide, elle sera forte. Roman tout aussi bien de la solitude que de la passion, ce texte magnifique nous permet de rentrer dans les pensées et préoccupations essentielles d’une femme d’aujourd’hui, qui est celle de toujours. Pierre-Yves Roubert s’est glissé dans sa peau, il a suivi son infatigable mouvement de balancier entre l’amour et le désir, le quotidien et l’absolu. L’homme est devenu femme.

Biographie de Pierre-Yves Roubert

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire