Votre compte

Le moment PRL


La brève histoire du Parti républicain de la liberté (PRL) demeure une histoire largement méconnue. Couvrant la période allant de l’hiver 1945-1946 à l’échéance décisive des élections législatives de 1951, c’est-à-dire les années correspondant en gros à la reconstruction du système des forces politiques organisées au lendemain des ruptures de 1939-1945, elle n’en constitue pas moins un moment important et particulièrement révélateur de l’histoire des droites dites parlementaires. Les fondateurs du PRL étaient animés par une vaste ambition, celle de doter la France d’une organisation fortement structurée, destinée à regrouper l’ensemble des forces situées à droite et au centre droit de l’échiquier politique. Cette formation se fixe comme objectif de se hisser au niveau d’un « quatrième parti », capable de faire pièce aux trois grands du tripartisme (PCF, SFIO, MRP) dominant la scène électorale et parlementaire depuis 1945. En dépit des espoirs suscités et d’un certain nombre de succès ponctuels, la tentative a débouché sur un échec, l’absorption, en 1951, par le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) apposant un point final à l’entreprise. Mais le retour en grâce de la droite modérée qui a caractérisé la seconde moitié de la IVe République ne peut pas être compris si l’on ne prend pas en compte cet effort d’organisation, les causes multiples de son échec et les leçons qui ont été tirées de ce dernier. C’est ce qui est proposé d’examiner dans cet ouvrage de synthèse, prenant appui sur une documentation largement inédite.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

16,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le moment PRL”

Fiche technique

Résumé

La brève histoire du Parti républicain de la liberté (PRL) demeure une histoire largement méconnue. Couvrant la période allant de l’hiver 1945-1946 à l’échéance décisive des élections législatives de 1951, c’est-à-dire les années correspondant en gros à la reconstruction du système des forces politiques organisées au lendemain des ruptures de 1939-1945, elle n’en constitue pas moins un moment important et particulièrement révélateur de l’histoire des droites dites parlementaires. Les fondateurs du PRL étaient animés par une vaste ambition, celle de doter la France d’une organisation fortement structurée, destinée à regrouper l’ensemble des forces situées à droite et au centre droit de l’échiquier politique. Cette formation se fixe comme objectif de se hisser au niveau d’un « quatrième parti », capable de faire pièce aux trois grands du tripartisme (PCF, SFIO, MRP) dominant la scène électorale et parlementaire depuis 1945. En dépit des espoirs suscités et d’un certain nombre de succès ponctuels, la tentative a débouché sur un échec, l’absorption, en 1951, par le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) apposant un point final à l’entreprise. Mais le retour en grâce de la droite modérée qui a caractérisé la seconde moitié de la IVe République ne peut pas être compris si l’on ne prend pas en compte cet effort d’organisation, les causes multiples de son échec et les leçons qui ont été tirées de ce dernier. C’est ce qui est proposé d’examiner dans cet ouvrage de synthèse, prenant appui sur une documentation largement inédite.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire