Votre compte

Le mythe de l'identité nationale


Qu'est-ce qu'un " Français " ? Au-delà de détenir la nationalité française existe une croyance, très largement répandue et mythique de l'idendité nationale. Le " vrai " Français, " de souche ", serait un " Gaulois " de race blanche dont les traditions, ancrées dans un " terroir ", se perdraient dans la nuit des temps.
C'est dans le domaine de l'anthropologie, ou dans ses marges, entre 1870 et 1945, que se sont élaborées les théories les plus sophistiquées de l'identité nationale. D'un côté, l'anthropologie physique, cherchant à mesurer et à classer les hommes, n'a pas su éviter de se poser la question de la " pureté " de la " race française ". De l'autre, les études de folklore, visant à recueillir les survivances de traditions paysannes ou artisanales en déclin, ont exclu de fait l'étude des traditions de bon nombre de Français qui n'étaient pas " de souche ". Une conception figée de l'identité nationale atteignit son paroxysme avec l'Occupation et le Régime de Vichy, mais on la trouve jusque chez les anthropologues antiracistes de l'entre-deux-guerres et les folkloristes du Front populaire.
L'auteur retrace la genèse du récit mythique qui a imprégné la communauté scientifique française. Par un curieux effet d'inertie, ce mythe, aujourd'hui abandonné par les anthropologues qui ont fait depuis un demi-siècle leur autocritique, est toujours présent dans le sens commun et dans la sphère médiatico-politique. Cette histoire s'adresse donc, au-delà du cercle des spécialistes de l'histoire des sciences sociales, à tous ceux qui s'intéressent aux débats actuels sur les questions " d'identité ".

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Version papier

19,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le mythe de l'identité nationale”

Fiche technique

  • Auteur : Régis MEYRAN
  • Éditeur : 12-21
  • Date de parution : 18/09/14
  • EAN : 9782823816068
  • Format : ePub
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Qu'est-ce qu'un " Français " ? Au-delà de détenir la nationalité française existe une croyance, très largement répandue et mythique de l'idendité nationale. Le " vrai " Français, " de souche ", serait un " Gaulois " de race blanche dont les traditions, ancrées dans un " terroir ", se perdraient dans la nuit des temps.
C'est dans le domaine de l'anthropologie, ou dans ses marges, entre 1870 et 1945, que se sont élaborées les théories les plus sophistiquées de l'identité nationale. D'un côté, l'anthropologie physique, cherchant à mesurer et à classer les hommes, n'a pas su éviter de se poser la question de la " pureté " de la " race française ". De l'autre, les études de folklore, visant à recueillir les survivances de traditions paysannes ou artisanales en déclin, ont exclu de fait l'étude des traditions de bon nombre de Français qui n'étaient pas " de souche ". Une conception figée de l'identité nationale atteignit son paroxysme avec l'Occupation et le Régime de Vichy, mais on la trouve jusque chez les anthropologues antiracistes de l'entre-deux-guerres et les folkloristes du Front populaire.
L'auteur retrace la genèse du récit mythique qui a imprégné la communauté scientifique française. Par un curieux effet d'inertie, ce mythe, aujourd'hui abandonné par les anthropologues qui ont fait depuis un demi-siècle leur autocritique, est toujours présent dans le sens commun et dans la sphère médiatico-politique. Cette histoire s'adresse donc, au-delà du cercle des spécialistes de l'histoire des sciences sociales, à tous ceux qui s'intéressent aux débats actuels sur les questions " d'identité ".

Biographie de Régis MEYRAN

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire