Votre compte

Le passé de la Russie est imprévisible



Ami de Gorbatchev, acteur à ses côtés de la perestroïka, la " reconstruction ", qui voulait ouvrir et rénover l'Urss (1985-1991), Andreï Gratchev revient sur ses souvenirs. Du temps de Staline jusqu'à celui de Poutine un regard tout en finesse et une réflexion percutante sur l'avenir d'une social-démocratie, malgré tout. Cette parution est une première mondiale.

Formé aux relations internationales dès ses débuts dans les Jeunesses communistes, Andreï Gratchev fait partie des " enfants du dégel ", ces Russes nés sous Staline dont l'adolescence et la jeunesse se déroulèrent lorsque Khrouchtchev relâcha la pression. Il raconte avec finesse, ironie et passion ces années où le besoin de modernisation bouillonnait sous la chape de la Guerre froide. C'est cette génération des " soixantistes " (ceux qui avaient 20 ans dans les années 1960) qui croit possible d'instaurer une démocratie sociale alors que la chape retombe sous Brejnev et que l'immobilisme des vieillards et de l'appareil rend indispensable un nouveau dégel.
Tel sera le pari de Mikhaïl Gorbatchev dont Andreï Gratchev offre ici un portrait subtil et chaleureux. On suit à ses côtes les enthousiasmes et les drames de cette époque en Urss et dans le monde avec des scènes dignes d'un roman. Au-delà des faits, Andreï Gratchev poursuit son enquête intellectuelle : comment penser le monde alors que s'effondre l'affrontement des deux blocs ? Quelle alternative démocratique offrir au capitalisme sauvage qui s'accommode désormais parfaitement des régimes autoritaires postcommunistes et/ou nationalistes ?
Concluant provisoirement sur l'actuelle crise ukrainienne, Andreï Gratchev ne perd pas de vue la nécessaire modernisation de la vie politique russe et l'impératif écologique. Quelles limites une nouvelle démocratie sociale pourrait-elle poser à la volonté de puissance d'une économie globale désormais sans freins et d'une montée des fondamentalismes ?
Le ton de ce récit est toujours vif, avec une touche d'humour. Y couve la flamme jamais éteinte d'un grand idéal et d'un enthousiasme qu'aucun revers et aucune déception ne peut éteindre.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Version papier

25,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le passé de la Russie est imprévisible”

Fiche technique

  • Auteur : Andrei Gratchev
  • Éditeur : Alma Editeur
  • Date de parution : 20/11/14
  • EAN : 9782362791284
  • Format : ePub
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé


Ami de Gorbatchev, acteur à ses côtés de la perestroïka, la " reconstruction ", qui voulait ouvrir et rénover l'Urss (1985-1991), Andreï Gratchev revient sur ses souvenirs. Du temps de Staline jusqu'à celui de Poutine un regard tout en finesse et une réflexion percutante sur l'avenir d'une social-démocratie, malgré tout. Cette parution est une première mondiale.

Formé aux relations internationales dès ses débuts dans les Jeunesses communistes, Andreï Gratchev fait partie des " enfants du dégel ", ces Russes nés sous Staline dont l'adolescence et la jeunesse se déroulèrent lorsque Khrouchtchev relâcha la pression. Il raconte avec finesse, ironie et passion ces années où le besoin de modernisation bouillonnait sous la chape de la Guerre froide. C'est cette génération des " soixantistes " (ceux qui avaient 20 ans dans les années 1960) qui croit possible d'instaurer une démocratie sociale alors que la chape retombe sous Brejnev et que l'immobilisme des vieillards et de l'appareil rend indispensable un nouveau dégel.
Tel sera le pari de Mikhaïl Gorbatchev dont Andreï Gratchev offre ici un portrait subtil et chaleureux. On suit à ses côtes les enthousiasmes et les drames de cette époque en Urss et dans le monde avec des scènes dignes d'un roman. Au-delà des faits, Andreï Gratchev poursuit son enquête intellectuelle : comment penser le monde alors que s'effondre l'affrontement des deux blocs ? Quelle alternative démocratique offrir au capitalisme sauvage qui s'accommode désormais parfaitement des régimes autoritaires postcommunistes et/ou nationalistes ?
Concluant provisoirement sur l'actuelle crise ukrainienne, Andreï Gratchev ne perd pas de vue la nécessaire modernisation de la vie politique russe et l'impératif écologique. Quelles limites une nouvelle démocratie sociale pourrait-elle poser à la volonté de puissance d'une économie globale désormais sans freins et d'une montée des fondamentalismes ?
Le ton de ce récit est toujours vif, avec une touche d'humour. Y couve la flamme jamais éteinte d'un grand idéal et d'un enthousiasme qu'aucun revers et aucune déception ne peut éteindre.

Biographie d’Andrei Gratchev

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire