Votre compte

Le Rêve le plus doux


L’histoire de la famille Lennox couvre la majeure partie du XXe siècle en prenant pour pivot les années 60, décennie contradictoire et riche en affrontements. Les jeunes de cette époque, qui brisent les vieilles chaînes et revendiquent la liberté, sont-ils des idéalistes romantiques ou une génération meurtrie ? Pour Julia, la doyenne du clan, il n’y a pas d’hésitation : « On ne peut pas subir deux horribles guerres et dire : “Ça y est ! Maintenant tout va rentrer dans l’ordre.” Ils sont paumés nos enfants, ce sont les enfants de la guerre. » Femmes hors du commun, Julia et Frances se battent pour « les gamins » et culbutent tous les obstacles, le pire étant peut-être le camarade Johnny pour qui « la Révolution passe avant tout ». Splendeurs et misères des idéologies, violences domestiques ou symboliques, étudiants contestataires ou enfants déboussolés : ce roman reflète notre histoire récente à la manière d’un miroir à facettes. Un témoignage exceptionnel sur l’engagement personnel d’un des plus grands écrivains vivants de notre temps.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

5,33 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Rêve le plus doux”

Fiche technique

Résumé

L’histoire de la famille Lennox couvre la majeure partie du XXe siècle en prenant pour pivot les années 60, décennie contradictoire et riche en affrontements. Les jeunes de cette époque, qui brisent les vieilles chaînes et revendiquent la liberté, sont-ils des idéalistes romantiques ou une génération meurtrie ? Pour Julia, la doyenne du clan, il n’y a pas d’hésitation : « On ne peut pas subir deux horribles guerres et dire : “Ça y est ! Maintenant tout va rentrer dans l’ordre.” Ils sont paumés nos enfants, ce sont les enfants de la guerre. » Femmes hors du commun, Julia et Frances se battent pour « les gamins » et culbutent tous les obstacles, le pire étant peut-être le camarade Johnny pour qui « la Révolution passe avant tout ». Splendeurs et misères des idéologies, violences domestiques ou symboliques, étudiants contestataires ou enfants déboussolés : ce roman reflète notre histoire récente à la manière d’un miroir à facettes. Un témoignage exceptionnel sur l’engagement personnel d’un des plus grands écrivains vivants de notre temps.

Biographie de Doris Lessing

Née le 22 octobre 1919 à Kermanshah en Perse, l’Iran actuel, elle n’a que six ans quand sa famille s’installe en Rhodésie du Sud, l’actuel Zimbabwe, alors colonie britannique. Pensionnaire d’un institut catholique tenu par des religieuses qu’elle supporte mal, elle est également en opposition constante avec sa mère. Elle quitte définitivement l’école à quinze ans, travaille en tant que jeune fille au pair puis, à dix-huit ans, comme standardiste. En 1938, elle commence à écrire des romans tout en exerçant plusieurs emplois pour gagner sa vie. À dix-neuf ans, elle se marie avec Frank Wisdom, avec qui elle aura deux enfants, mais elle le quitte en 1943 pour Gottfried Lessing, avec qui elle aura un fils. En 1950, elle publie Vaincue par la brousse (The Grass is singing), puis cinq ouvrages d’inspiration autobiographique, publiés entre 1952 et 1969, sont regroupés sous le titre Les enfants de la violence. En 1952, elle adhère au Parti communiste, qu’elle quitte en 1956. Cette même année, elle est interdite de séjour dans toute la fédération et en Afrique du Sud. Elle retourne en Rhodésie du Sud des années plus tard. Au début des années 2000, elle s’en prend brutalement au régime de Mugabe. Elle est alors de nouveau déclarée « indésirable » au Zimbabwe. Prolixe et éclectique, elle apparaît comme le témoin privilégié de son temps et comme une véritable instance morale. En 2007, elle se voit attribuer, à quatre-vingt-huit ans, le prix Nobel de littérature. Elle est décédée le 17 novembre 2013.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire