Votre compte

Le Roy François : Chroniques de la cour et de la ville


Jean-Michel Royer est passé maître dans l’art du pastiche. À propos de l’un de ses ouvrages, À la manière d’eux, un critique avait écrit : « Voici un Saint-Simon de la grande cabriole, qu’on ne peut lire sans jubilation. » Jean-Michel Royer a pris la balle au bond : c’est au duc de Saint-Simon qu’il a demandé de tenir la chronique des événements qui, ces derniers mois, ont marqué le règne du « Roy François ». Qui mieux que cette plume acérée pouvait « croquer » les princes qui nous gouvernent et ceux qui espèrent le faire de nouveau ? Car ici nul sectarisme : Le Pen n’est pas mieux traité que Marchais et l’on ne met pas moins d’insolence à évoquer la guerre des « Trois cavaliers » de l’opposition que l’ascension du jeune « Fafa ». Le monde politique tout entier y passe, étrillé, mais aussi parfois caressé, à contre-poil ! Un livre de grande actualité, la plus brûlante — et aussi la plus mouillée : il y est beaucoup question d’une certaine Piscine...

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

10,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Roy François : Chroniques de la cour et de la ville”

Fiche technique

Résumé

Jean-Michel Royer est passé maître dans l’art du pastiche. À propos de l’un de ses ouvrages, À la manière d’eux, un critique avait écrit : « Voici un Saint-Simon de la grande cabriole, qu’on ne peut lire sans jubilation. » Jean-Michel Royer a pris la balle au bond : c’est au duc de Saint-Simon qu’il a demandé de tenir la chronique des événements qui, ces derniers mois, ont marqué le règne du « Roy François ». Qui mieux que cette plume acérée pouvait « croquer » les princes qui nous gouvernent et ceux qui espèrent le faire de nouveau ? Car ici nul sectarisme : Le Pen n’est pas mieux traité que Marchais et l’on ne met pas moins d’insolence à évoquer la guerre des « Trois cavaliers » de l’opposition que l’ascension du jeune « Fafa ». Le monde politique tout entier y passe, étrillé, mais aussi parfois caressé, à contre-poil ! Un livre de grande actualité, la plus brûlante — et aussi la plus mouillée : il y est beaucoup question d’une certaine Piscine...

Biographie de Jean-Michel Royer

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire