Votre compte

Le schizophrène en mal d'objet


Le traitement des patients schizophrènes pose la question de l’acceptation dans leur vie psychique d’un objet séparé d’eux, « en dehors de leur corps propre » (Freud). Pour le thérapeute, ce chemin passe par la nécessité pour lui d’occuper une place d’objet dans la réalité de leur vie, ce qui pose en des termes nouveaux les rapports entre réalité et objet dans la théorie psychanalytique, et permet de repenser le modèle du traitement psychanalytique autour du psychodrame. L’issue réussie de cette première étape du traitement débouche sur un type de relation qui présente plusieurs caractéristiques de la relation érotomaniaque, laquelle apparaît alors comme une modalité centrale de la vie psychique, alternative à la position dépressive. L’élaboration de cette phase aboutit à la reconnaissance, de la part du patient, de l’existence de l’objet, et de l’aliénation que cette existence implique pour lui, ce qui permet de renouveler la théorie des topiques de l’appareil psychique, en incluant l’objet.

Ce livre est classé dans les catégories :

19,99 €
?

Version papier

25,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le schizophrène en mal d'objet”

Fiche technique

Résumé

Le traitement des patients schizophrènes pose la question de l’acceptation dans leur vie psychique d’un objet séparé d’eux, « en dehors de leur corps propre » (Freud). Pour le thérapeute, ce chemin passe par la nécessité pour lui d’occuper une place d’objet dans la réalité de leur vie, ce qui pose en des termes nouveaux les rapports entre réalité et objet dans la théorie psychanalytique, et permet de repenser le modèle du traitement psychanalytique autour du psychodrame. L’issue réussie de cette première étape du traitement débouche sur un type de relation qui présente plusieurs caractéristiques de la relation érotomaniaque, laquelle apparaît alors comme une modalité centrale de la vie psychique, alternative à la position dépressive. L’élaboration de cette phase aboutit à la reconnaissance, de la part du patient, de l’existence de l’objet, et de l’aliénation que cette existence implique pour lui, ce qui permet de renouveler la théorie des topiques de l’appareil psychique, en incluant l’objet.

Biographie de Vassilis Kapsambelis

Le traitement des patients schizophrènes pose la question de l’acceptation dans leur vie psychique d’un objet séparé d’eux, « en dehors de leur corps propre » (Freud). Pour le thérapeute, ce chemin passe par la nécessité pour lui d’occuper une place d’objet dans la réalité de leur vie, ce qui pose en des termes nouveaux les rapports entre réalité et objet dans la théorie psychanalytique, et permet de repenser le modèle du traitement psychanalytique autour du psychodrame. L’issue réussie de cette première étape du traitement débouche sur un type de relation qui présente plusieurs caractéristiques de la relation érotomaniaque, laquelle apparaît alors comme une modalité centrale de la vie psychique, alternative à la position dépressive. L’élaboration de cette phase aboutit à la reconnaissance, de la part du patient, de l’existence de l’objet, et de l’aliénation que cette existence implique pour lui, ce qui permet de renouveler la théorie des topiques de l’appareil psychique, en incluant l’objet.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire