Votre compte

Le secret du Télémaque


Dans la nuit du 3 janvier 1790, le naufrage mystérieux du Quintanadoine cause la mort d'un jeune homme et la perte de toute sa garnison... Mais quel secret a sombré avec ce navire ?

Provisoirement détaché dans la capitale, au sein du « Cabinet de l’Ombre » de l’Empereur, l’inspecteur principal François Le Roy doit à nouveau s’opposer à la Compagnie du Lys Bleu dont les chefs, toujours aussi fanatiques et sanguinaires, ont échafaudé un plan diabolique destiné à restaurer la Royauté en France après avoir assassiné Napoléon III.
Perdu dans un Paris que les travaux menés par le baron Haussmann ont transformé en gigantesque chantier à ciel ouvert, le policier quimpérois devra combattre un ennemi invisible, d’autant plus redoutable que celui-ci a infiltré l’entourage impérial.
Coupé de ses racines bretonnes, il lui faudra redoubler de ruse et de courage pour survivre en territoire ennemi, et sa rencontre avec une aristocrate vénitienne, aussi belle qu’énigmatique, détentrice d’un terrible secret millénaire, le confrontera à l’enfer sur terre et le plongera tout à la fois dans les entrailles tentaculaires de la ville et le terrifiant imaginaire ancestral des Bigoudens.
À Fañch d’allier vivacité d’analyse et intuition pour déjouer les pièges d’adversaires bien décidés à faire payer le prix du sang à celui qui les a vaincus deux ans auparavant en Finistère…

L'enquête de l'inspecteur François Le Roy nous entraine dans une histoire haletante mêlant la Compagnie du Lys Bleu et les méandres de l'histoire de France.

EXTRAIT

La population du village de Quillebeuf s’était réunie près du fleuve. Munis de torchères et de lanternes, les habitants avaient pris en charge les naufragés qu’ils réconfortaient au moyen de couvertures et de grands verres d’eau-de-vie. Ce fut plus tard, au moment du comptage des occupants du navire, que l’on se rendit compte que seul le mousse, un jeune Breton du nom d’Efflam Drézen, manquait à l’appel. Jamais on ne devait retrouver son corps.
Longtemps après, dans la région, on se demanderait pourquoi un immense feu avait été allumé, cette nuit-là, près de la grande tour du château de Tancarville, à quelques encablures du lieu du naufrage ; c’était la première fois que l’on voyait une telle chose. Quant aux causes de la fortune de mer, beaucoup de vieux marins expliquèrent que changer le nom d’un navire portait malheur. De fait, le brick venait d’être fraîchement rebaptisé au sortir du bassin où il avait été totalement refait à neuf. Peu de temps auparavant, il portait encore son nom de baptême… Le Télémaque.

CE QU'EN DIT LA CRITIQUE

Pour les premières aventures de François Le Roy :

-"Premier roman réussi pour ce nouvel auteur des Editions du Palémon. François LANGE possède déjà tous les codes du genre.L'auteur n'oublie pas certains dialogues en breton (pas trop et heureusement traduit), ainsi qu'un peu d'archéologie pour pimenter son roman. Un bon dépaysement dans le temps et dans l'espace, à lire avec un verre de lambic." - Alexmotamots sur Babelio.

À PROPOS DE L'AUTEUR

François Lange est né au Havre en 1958 d’un père normand et d’une mère bretonne. Militaire pendant sept ans, puis Officier de Police, il a exercé sa profession en Haute-Normandie et en Finistère. Désormais à la retraite, il consacre son temps à la sculpture sur pierre, la lecture, la course à pied, l’archéologie et l’écriture.
Passionné par l’Histoire de France en général et celle de la Bretagne en particulier, il a créé le personnage de François Le Roy, un policier bigouden intuitif mais gardant les pieds bien calés sur la terre de ses ancêtres.
Les aventures de cet inspecteur de police breton, plutôt atypique, se déroulent au XIXe siècle, dans le Finistère du Second Empire.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le secret du Télémaque”

Fiche technique

Résumé

Dans la nuit du 3 janvier 1790, le naufrage mystérieux du Quintanadoine cause la mort d'un jeune homme et la perte de toute sa garnison... Mais quel secret a sombré avec ce navire ?

Provisoirement détaché dans la capitale, au sein du « Cabinet de l’Ombre » de l’Empereur, l’inspecteur principal François Le Roy doit à nouveau s’opposer à la Compagnie du Lys Bleu dont les chefs, toujours aussi fanatiques et sanguinaires, ont échafaudé un plan diabolique destiné à restaurer la Royauté en France après avoir assassiné Napoléon III.
Perdu dans un Paris que les travaux menés par le baron Haussmann ont transformé en gigantesque chantier à ciel ouvert, le policier quimpérois devra combattre un ennemi invisible, d’autant plus redoutable que celui-ci a infiltré l’entourage impérial.
Coupé de ses racines bretonnes, il lui faudra redoubler de ruse et de courage pour survivre en territoire ennemi, et sa rencontre avec une aristocrate vénitienne, aussi belle qu’énigmatique, détentrice d’un terrible secret millénaire, le confrontera à l’enfer sur terre et le plongera tout à la fois dans les entrailles tentaculaires de la ville et le terrifiant imaginaire ancestral des Bigoudens.
À Fañch d’allier vivacité d’analyse et intuition pour déjouer les pièges d’adversaires bien décidés à faire payer le prix du sang à celui qui les a vaincus deux ans auparavant en Finistère…

L'enquête de l'inspecteur François Le Roy nous entraine dans une histoire haletante mêlant la Compagnie du Lys Bleu et les méandres de l'histoire de France.

EXTRAIT

La population du village de Quillebeuf s’était réunie près du fleuve. Munis de torchères et de lanternes, les habitants avaient pris en charge les naufragés qu’ils réconfortaient au moyen de couvertures et de grands verres d’eau-de-vie. Ce fut plus tard, au moment du comptage des occupants du navire, que l’on se rendit compte que seul le mousse, un jeune Breton du nom d’Efflam Drézen, manquait à l’appel. Jamais on ne devait retrouver son corps.
Longtemps après, dans la région, on se demanderait pourquoi un immense feu avait été allumé, cette nuit-là, près de la grande tour du château de Tancarville, à quelques encablures du lieu du naufrage ; c’était la première fois que l’on voyait une telle chose. Quant aux causes de la fortune de mer, beaucoup de vieux marins expliquèrent que changer le nom d’un navire portait malheur. De fait, le brick venait d’être fraîchement rebaptisé au sortir du bassin où il avait été totalement refait à neuf. Peu de temps auparavant, il portait encore son nom de baptême… Le Télémaque.

CE QU'EN DIT LA CRITIQUE

Pour les premières aventures de François Le Roy :

-"Premier roman réussi pour ce nouvel auteur des Editions du Palémon. François LANGE possède déjà tous les codes du genre.L'auteur n'oublie pas certains dialogues en breton (pas trop et heureusement traduit), ainsi qu'un peu d'archéologie pour pimenter son roman. Un bon dépaysement dans le temps et dans l'espace, à lire avec un verre de lambic." - Alexmotamots sur Babelio.

À PROPOS DE L'AUTEUR

François Lange est né au Havre en 1958 d’un père normand et d’une mère bretonne. Militaire pendant sept ans, puis Officier de Police, il a exercé sa profession en Haute-Normandie et en Finistère. Désormais à la retraite, il consacre son temps à la sculpture sur pierre, la lecture, la course à pied, l’archéologie et l’écriture.
Passionné par l’Histoire de France en général et celle de la Bretagne en particulier, il a créé le personnage de François Le Roy, un policier bigouden intuitif mais gardant les pieds bien calés sur la terre de ses ancêtres.
Les aventures de cet inspecteur de police breton, plutôt atypique, se déroulent au XIXe siècle, dans le Finistère du Second Empire.

Biographie de François Lange

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire