Votre compte

Le Seigneur de Carthagène


La comtesse Alexandra, avant d’être la fiancée de Son Altesse Sérénissime le prince Malko Linge, a vécu. Elle a même fort bien vécu… Forte de son rang et de sa beauté, féminine, possessive et animale, goûtant avec avidité aux joies de la chair, dès son plus jeune âge. Avec une candeur frisant parfois la perversité. Elle révèle enfin ses aventures sensuelles et impertinentes, ses fantasmes brûlants et ses passions débridées. Nous n’étions plus que deux à nous battre pour arracher le tableau à la vente aux enchères à la salle Drouot. Les regards de l’assistance allaient tour à tour du beau Sud-Américain aux lunettes noires qui semblait disposer d’une immense fortune, à moi qui tremblais de rage dans mon tailleur strict. Mais ce qui les attirait plus que tout était la toile intitulée « L’Impudique » : une femme entièrement nue, extraordinairement belle qui étalait ses charmes sans la moindre retenue… Personne ne pouvait deviner que le modèle du peintre n’était autre que moi. C’est pour garder ce secret que je voulais le tableau. Mais l’inconnu s’entêta comme si le prix lui importait peu, comme s’il voulait tout autre chose…

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Seigneur de Carthagène”

Fiche technique

Résumé

La comtesse Alexandra, avant d’être la fiancée de Son Altesse Sérénissime le prince Malko Linge, a vécu. Elle a même fort bien vécu… Forte de son rang et de sa beauté, féminine, possessive et animale, goûtant avec avidité aux joies de la chair, dès son plus jeune âge. Avec une candeur frisant parfois la perversité. Elle révèle enfin ses aventures sensuelles et impertinentes, ses fantasmes brûlants et ses passions débridées. Nous n’étions plus que deux à nous battre pour arracher le tableau à la vente aux enchères à la salle Drouot. Les regards de l’assistance allaient tour à tour du beau Sud-Américain aux lunettes noires qui semblait disposer d’une immense fortune, à moi qui tremblais de rage dans mon tailleur strict. Mais ce qui les attirait plus que tout était la toile intitulée « L’Impudique » : une femme entièrement nue, extraordinairement belle qui étalait ses charmes sans la moindre retenue… Personne ne pouvait deviner que le modèle du peintre n’était autre que moi. C’est pour garder ce secret que je voulais le tableau. Mais l’inconnu s’entêta comme si le prix lui importait peu, comme s’il voulait tout autre chose…

Biographie de Gérard de Villiers

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire