Votre compte

Le socialisme distributiste


Jacques Duboin (1878-1976) fut banquier, député de Haute-Savoie, sous-secrétaire d'Etat au Trésor en 1924. La crise de 29 lui fait prendre conscience de la " grande relève de 1'homme par la machine ". C'est la fin du travail... Il fonde alors une économie en phase avec le fait que les hommes ont si bien maîtrisé la pénurie qu'il faut désormais l'entretenir pour maintenir les cours... Il crée un mouvement, remplit des salles, avant et après la guerre, le grand amphi de la Sorbonne au début des années 50, et... " Le silence l'engloutit ", pour cause de Trente Glorieuses. Mais revoici " ce qu'on appelle la crise ", qui rend toute leur actualité aux analyses et aux solutions du socialisme distributiste.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

14,98 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le socialisme distributiste”

Fiche technique

  • Auteur : Jean-Paul Lambert
  • Éditeur : L'Harmattan
  • Date de parution : 04/04/06
  • EAN : 9782296360938
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 190
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Jacques Duboin (1878-1976) fut banquier, député de Haute-Savoie, sous-secrétaire d'Etat au Trésor en 1924. La crise de 29 lui fait prendre conscience de la " grande relève de 1'homme par la machine ". C'est la fin du travail... Il fonde alors une économie en phase avec le fait que les hommes ont si bien maîtrisé la pénurie qu'il faut désormais l'entretenir pour maintenir les cours... Il crée un mouvement, remplit des salles, avant et après la guerre, le grand amphi de la Sorbonne au début des années 50, et... " Le silence l'engloutit ", pour cause de Trente Glorieuses. Mais revoici " ce qu'on appelle la crise ", qui rend toute leur actualité aux analyses et aux solutions du socialisme distributiste.

Biographie de Jean-Paul Lambert

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire