Votre compte

Le Successeur


"Le soleil blafard se lève péniblement derrière les collines escarpées.

Là-bas, sur Tauroentum, les lourds nuages de l’orage s’éloignent, irisés par les premières lueurs de l’astre.

La mer est d’huile.

Plus un souffle d’air, pas la moindre brise pour pousser cette barque sans voile ni rame perdue au milieu des eaux désormais calmées.

Mare Nostrum...

Une frêle silhouette se tient debout, à la proue de ce navire à la dérive.

L’homme, vêtu d’une simple toge, le visage émacié, regarde s’éloigner la famille de dauphins qui les a accompagnés tout au long de leur périple, depuis leur départ de Césarée, il y a déjà trois mois.

Ses compagnons de voyage, épuisés par cette errance, se sont regroupés à l’arrière de l’embarcation, protégés du froid par une simple toile de lin usée et maculée. Une douce mélopée s’élève. Le clair clapotis de l’eau sur la coque l’accompagne. Quelques mouettes surprises par cette apparition viennent tournoyer autour de cet équipage curieux.

Un corps se déplie lentement de dessous la toile, et apparaît une femme d’une grande beauté, le visage pur, les traits sereins. Son enfant se tient à ses côtés, blond comme les blés, ses yeux bleus reflètent toute la générosité du monde. Le jeune garçon assis en tailleur souffle délicatement dans ce pipeau de bois sculpté par les mains expertes de quelque charpentier talentueux. L’homme, le visage tourné vers le ciel, lève ses bras en croix et fait exploser un cri.

– Ta gueule, Manu !

– Ho ! Joseph ! Tu les as à l’envers, ce matin ? C’est la flûte à son père !"

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Successeur”

Fiche technique

  • Auteur : Philippe Carrese
  • Éditeur : publie.net
  • Collection : Publie.noir
  • Date de parution : 21/03/12
  • EAN : 9782814504080
  • Format : Multi-format
  • Nombre de pages: 373
  • Protection : NC

Résumé

"Le soleil blafard se lève péniblement derrière les collines escarpées.

Là-bas, sur Tauroentum, les lourds nuages de l’orage s’éloignent, irisés par les premières lueurs de l’astre.

La mer est d’huile.

Plus un souffle d’air, pas la moindre brise pour pousser cette barque sans voile ni rame perdue au milieu des eaux désormais calmées.

Mare Nostrum...

Une frêle silhouette se tient debout, à la proue de ce navire à la dérive.

L’homme, vêtu d’une simple toge, le visage émacié, regarde s’éloigner la famille de dauphins qui les a accompagnés tout au long de leur périple, depuis leur départ de Césarée, il y a déjà trois mois.

Ses compagnons de voyage, épuisés par cette errance, se sont regroupés à l’arrière de l’embarcation, protégés du froid par une simple toile de lin usée et maculée. Une douce mélopée s’élève. Le clair clapotis de l’eau sur la coque l’accompagne. Quelques mouettes surprises par cette apparition viennent tournoyer autour de cet équipage curieux.

Un corps se déplie lentement de dessous la toile, et apparaît une femme d’une grande beauté, le visage pur, les traits sereins. Son enfant se tient à ses côtés, blond comme les blés, ses yeux bleus reflètent toute la générosité du monde. Le jeune garçon assis en tailleur souffle délicatement dans ce pipeau de bois sculpté par les mains expertes de quelque charpentier talentueux. L’homme, le visage tourné vers le ciel, lève ses bras en croix et fait exploser un cri.

– Ta gueule, Manu !

– Ho ! Joseph ! Tu les as à l’envers, ce matin ? C’est la flûte à son père !"

Biographie de Philippe Carrese

Philippe Carrese est né en 1956, à Marseille. Entré à l'IDHEC en 1974, il est réalisateur depuis 1984, romancier depuis 1994 et multifonction depuis toujours (comme les couteaux suisses, mais marseillais...).
Après avoir conçu et réalisé quelques séries comiques : "Bzzz..." avec Bruno Carette et Chantal Lauby (1983-1986), "Bazar..." avec la bande à FM (1991-1992) et mis en scène quelques téléfilms à gros budget ("Conrad", "le Radjah des Mers") ou à budgets ridicules ("La vente continue pendant les travaux", "Fromage et Dessert"), il passe à l'écriture de romans noirs et drôles au début des années 90. Avec son style efficace, sa verve méridionale et son humour ravageur, il devient en dix ans un des incontournables de la littérature noire française (et pas seulement à cause de son tour de taille). Fasciné par l'univers méditerranéen, il a développé en l'espace de quatorze romans l'écriture de chroniques en forme de polar à l'humour caustique ("Le bal des cagoles", prix polar SNCF 2001, "Une belle histoire d'amour", prix des lycéens 2004, tous deux aux éditions Fleuve Noir et Pocket). Plus récemment, il s'est lancé dans une série décapante pour les adolescents, " Marseille, quartiers sud ", qui raconte les aventures agitées de collégiens massaliotes (Syros, coll. " Souris noire "). Depuis quelque temps, il revient à ses premières amours, la réalisation de films de fiction dans lesquels il développe des univers très différents de ceux que l'on peut trouver dans ses romans : "Malaterra" (2004), "Liberata" (2005),"L'Arche de Babel" (2007). Philippe Carrese collabore avec l'atelier de création de Radio France sur l'écriture de feuilletons polar (Fréquence Noire). Il fait aussi partie du staff de réalisateurs du feuilleton à succès de Telfrance : "Plus belle la vie" dont il a réalisé le premier unitaire en prime time. Il est par ailleurs compositeur (musiques originales de "Malaterra", "Liberata", "l'Arche de Babel" et bien d'autres) et occasionnellement dessinateur de presse. Multifonction... Un vrai couteau suisse, mais marseillais !

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire