Votre compte

Le travail jetable non, les 35 heures oui


« Je vous embauche à 130 heures par mois, vous signez ce contrat, mais on est d’accord : vous faites 190 heures, compris ? » Comment défendre ses droits lorsque l’on est sous la menace du chômage ? C’est une horreur sociale que nous découvrons avec l’auteur à travers ses visites au cœur de Paris. Bijouterie, maroquinerie, confection, hôtellerie, restauration, commerce, bâtiment, métallurgie, chimie : derrière les vitrines, locaux insalubres, ateliers inflammables, pointeuses truquées, faux temps partiels… Parfois, le récit se fait insoutenable : une main coupée sur un chantier, une sous-traitance illicite qui fait deux morts, un manœuvre malien écrasé. Parfois c’est l’infarctus du cadre supérieur, parfois c’est la blessure intime à cause de l’usure, parfois le sursaut pour la dignité, la lutte. Sur-travail, sous-travail, sans-travail… la déréglementation fait rage dans la vie quotidienne des salariés soumis à la flexibilité, au stress, aux accidents du travail, aux maladies professionnelles, aux horaires à rallonge, au chantage à l’emploi. Tel est le décor ordinaire que traversent ceux qui visitent les entreprises aujourd’hui, inspecteurs et contrôleurs du travail. Gérard Filoche est l’un d’entre eux : il décrit, analyse, mais interprète aussi. Ce livre n’est pas seulement le récit d’une rencontre quotidienne avec le « travail jetable ». C’est aussi un plaidoyer illustré, concret, pour un projet social, les 35 heures hebdomadaires, sans perte de salaire, qui pourrait créer des emplois et redistribuer les richesses.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

13,34 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le travail jetable non, les 35 heures oui”

Fiche technique

Résumé

« Je vous embauche à 130 heures par mois, vous signez ce contrat, mais on est d’accord : vous faites 190 heures, compris ? » Comment défendre ses droits lorsque l’on est sous la menace du chômage ? C’est une horreur sociale que nous découvrons avec l’auteur à travers ses visites au cœur de Paris. Bijouterie, maroquinerie, confection, hôtellerie, restauration, commerce, bâtiment, métallurgie, chimie : derrière les vitrines, locaux insalubres, ateliers inflammables, pointeuses truquées, faux temps partiels… Parfois, le récit se fait insoutenable : une main coupée sur un chantier, une sous-traitance illicite qui fait deux morts, un manœuvre malien écrasé. Parfois c’est l’infarctus du cadre supérieur, parfois c’est la blessure intime à cause de l’usure, parfois le sursaut pour la dignité, la lutte. Sur-travail, sous-travail, sans-travail… la déréglementation fait rage dans la vie quotidienne des salariés soumis à la flexibilité, au stress, aux accidents du travail, aux maladies professionnelles, aux horaires à rallonge, au chantage à l’emploi. Tel est le décor ordinaire que traversent ceux qui visitent les entreprises aujourd’hui, inspecteurs et contrôleurs du travail. Gérard Filoche est l’un d’entre eux : il décrit, analyse, mais interprète aussi. Ce livre n’est pas seulement le récit d’une rencontre quotidienne avec le « travail jetable ». C’est aussi un plaidoyer illustré, concret, pour un projet social, les 35 heures hebdomadaires, sans perte de salaire, qui pourrait créer des emplois et redistribuer les richesses.

Biographie de Gérard Filoche

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire