Votre compte

Le vice et la vertu


Nombreux furent ceux qui, dans l’histoire de France, mirent leurs passions particulières avant l’intérêt public. Mais gouverne-t-on mieux parce qu’on est vertueux ? Des courtisans de Versailles aux alcôves de la Cinquième République, de Danton qui fut un agent salarié de l’Angleterre aux banquiers occultes de la génération Mitterrand, des Mazarinades au Canal de Panama, Paul Lombard visite, en indiscret les coulisses du pouvoir. Il y découvre la vanité et la corruption, mais aussi la grandeur et le panache. Cette cavalcade sur plusieurs siècles se lit aussi comme une manière subversive d’envisager l’art de gouverner. A l’heure où la présomption d’innocence devient dans les media une certitude de culpabilité, où le juridisme se mondialise, cet ouvrage prône l’irrespect. L’apologie du vice ? Certes, non. Mais suffit-il de se donner l’apparence de la vertu pour être vertueux?

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le vice et la vertu”

Fiche technique

  • Auteur : Paul Lombard
  • Éditeur : Grasset
  • Collection : Documents Français
  • Date de parution : 01/04/14
  • EAN : 9782246523390
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 348
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Nombreux furent ceux qui, dans l’histoire de France, mirent leurs passions particulières avant l’intérêt public. Mais gouverne-t-on mieux parce qu’on est vertueux ? Des courtisans de Versailles aux alcôves de la Cinquième République, de Danton qui fut un agent salarié de l’Angleterre aux banquiers occultes de la génération Mitterrand, des Mazarinades au Canal de Panama, Paul Lombard visite, en indiscret les coulisses du pouvoir. Il y découvre la vanité et la corruption, mais aussi la grandeur et le panache. Cette cavalcade sur plusieurs siècles se lit aussi comme une manière subversive d’envisager l’art de gouverner. A l’heure où la présomption d’innocence devient dans les media une certitude de culpabilité, où le juridisme se mondialise, cet ouvrage prône l’irrespect. L’apologie du vice ? Certes, non. Mais suffit-il de se donner l’apparence de la vertu pour être vertueux?

Biographie de Paul Lombard

Paul Lombard est l'auteur, chez Grasset, de Par le sang d'un prince : le duc d'Enghien (1986, Prix Femina-Vacaresco), du Procès du Roi (1993) et du Vice et la vertu (1999).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire