Votre compte

Le vicomte irlandais

Gérard de Villiers (series_edited_by)


La comtesse Alexandra, avant d'être la fiancée de Son Altesse Sérénissime le prince Malko Linge, a vécu. Elle a même fort bien vécu... Forte de son rang et de sa beauté, féminine, possessive et animale, goûtant avec avidité aux joies de la chair, dès son plus jeune âge. Avec une candeur frisant parfois la perversité. Elle révèle enfin ses aventures sensuelles et impertinentes, ses fantasmes brûlants et ses passions débridées. « Lady Penelope s'approcha du vicomte d'Aberdeen, l'embrassa violemment dans une étreinte quasi mystique. Puis elle releva sa robe jusqu'à la taille, ce qui permit à son mari d'admirer la rondeur de ses hanches, les cuisses longues et brunes gainées de soie noire. Soudain, il se mit à trembler et il la saisit brutalement, jusqu'à la faire ployer. Ce fut à mon tour d'être jalouse. D'une jalousie entière, absolue. Et pour la première fois de ma vie, je sus qu'il me faudrait me battre pour conquérir cet homme, et que personne ne serait à mes côtés. »

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?

Version papier

4,60 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le vicomte irlandais”

Fiche technique

Résumé

La comtesse Alexandra, avant d'être la fiancée de Son Altesse Sérénissime le prince Malko Linge, a vécu. Elle a même fort bien vécu... Forte de son rang et de sa beauté, féminine, possessive et animale, goûtant avec avidité aux joies de la chair, dès son plus jeune âge. Avec une candeur frisant parfois la perversité. Elle révèle enfin ses aventures sensuelles et impertinentes, ses fantasmes brûlants et ses passions débridées. « Lady Penelope s'approcha du vicomte d'Aberdeen, l'embrassa violemment dans une étreinte quasi mystique. Puis elle releva sa robe jusqu'à la taille, ce qui permit à son mari d'admirer la rondeur de ses hanches, les cuisses longues et brunes gainées de soie noire. Soudain, il se mit à trembler et il la saisit brutalement, jusqu'à la faire ployer. Ce fut à mon tour d'être jalouse. D'une jalousie entière, absolue. Et pour la première fois de ma vie, je sus qu'il me faudrait me battre pour conquérir cet homme, et que personne ne serait à mes côtés. »

Biographie d’Anonyme

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire