Votre compte

Lecture en vélocipède


« En 1972, la poésie d'Huguette Gaulin ne fait pas que présager ou «promettre», ce texte n'est pas que précurseur, il est la poésie moderne : le risque, le rythme, le signifiant vorace. « Syntaxiquement exigeant et déroutant, sémantiquement polyphonique, lexicalement précis et minutieux à l'excès, phonétiquement discret mais efficace, Lecture en vélocipède est certes, encore maintenant, l'un des textes les plus résistants de la poésie québécoise contemporaine, l'un de ceux qui illustrent le mieux la nécessité d'une réception lente, discrète, détournée du texte littéraire.» — Normand de Bellefeuille Extrait de la préface

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Lecture en vélocipède”

Fiche technique

Résumé

« En 1972, la poésie d'Huguette Gaulin ne fait pas que présager ou «promettre», ce texte n'est pas que précurseur, il est la poésie moderne : le risque, le rythme, le signifiant vorace. « Syntaxiquement exigeant et déroutant, sémantiquement polyphonique, lexicalement précis et minutieux à l'excès, phonétiquement discret mais efficace, Lecture en vélocipède est certes, encore maintenant, l'un des textes les plus résistants de la poésie québécoise contemporaine, l'un de ceux qui illustrent le mieux la nécessité d'une réception lente, discrète, détournée du texte littéraire.» — Normand de Bellefeuille Extrait de la préface

Biographie d’Huguette Gaulin

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire