Votre compte

Légende


"Enfants terribles, excessifs, effrayants d’intelligence, d’audace, de mépris de tous les dangers, de parfaite incapacité d’en surmonter aucun. À la fois précoces et formidablement ignorants de la vie." Les années 1980. Arles. Une bande de jeunes avides de liberté, pressés de vivre, d’aimer, d’oser. Parmi eux deux frères que tout oppose. Deux comètes qui traversent les paysages lunaires de la Crau. Et le sida qui déjà se profile au loin, avec ses quatre lettres indicibles. Qui sont ces garçons qui vont mourir ? Quelle aura été leur vie ? Faite de quels grands soirs, de quels petits matins ?

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Version papier

7,90 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Légende”

Fiche technique

Résumé

"Enfants terribles, excessifs, effrayants d’intelligence, d’audace, de mépris de tous les dangers, de parfaite incapacité d’en surmonter aucun. À la fois précoces et formidablement ignorants de la vie." Les années 1980. Arles. Une bande de jeunes avides de liberté, pressés de vivre, d’aimer, d’oser. Parmi eux deux frères que tout oppose. Deux comètes qui traversent les paysages lunaires de la Crau. Et le sida qui déjà se profile au loin, avec ses quatre lettres indicibles. Qui sont ces garçons qui vont mourir ? Quelle aura été leur vie ? Faite de quels grands soirs, de quels petits matins ?

Biographie de Sylvain Prudhomme

Sylvain Prudhomme est né en 1979, il est l’auteur d’une œuvre où la fiction voisine avec le reportage. Il a récemment publié aux Éditions Gallimard Là, avait dit Bahi, prix Louis Guilloux (L’Arbalète, 2012) et Les grands, prix littéraire de la Porte Dorée, Prix Georges Brassens (L’Arbalète, 2014)

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire