Votre compte

Leningrad 1943


Le 10 août 1941, les armées allemandes lancent l’offensive finale sur Leningrad. Moins d’un mois plus tard, la ville est encerclée. Pendant 872 jours – le siège le plus long de l’histoire moderne –, seule la « route de la vie », passant par le lac Ladoga gelé, permet l’approvisionnement, du reste très insuffisant, des Léningradois, qui souffrent de la faim et du froid. Alexander Werth, correspondant de guerre britannique, offre de cette tragédie un témoignage exceptionnel qui retrace la défense de la ville par ses habitants et raconte les stratégies de survie quotidiennes cachées derrière les mots « héroïsme » et « patriotisme ». Alexander Werth (1901-1969), journaliste et historien britannique d’origine russe, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages remarqués sur la Russie soviétique et sur la France de l’entre-deux-guerres, en particulier, La Russie en guerre (« Texto », 2011) et Moscou, 1941 (Tallandier, 2012). Traduit de l’anglais par Evelyne et Nicolas Werth. Présenté par Nicolas Werth.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

9,50 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Leningrad 1943”

Fiche technique

  • Auteur : Alexander Werth
  • Éditeur : Tallandier
  • Date de parution : 11/02/16
  • EAN : 9791021002203
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 271
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Le 10 août 1941, les armées allemandes lancent l’offensive finale sur Leningrad. Moins d’un mois plus tard, la ville est encerclée. Pendant 872 jours – le siège le plus long de l’histoire moderne –, seule la « route de la vie », passant par le lac Ladoga gelé, permet l’approvisionnement, du reste très insuffisant, des Léningradois, qui souffrent de la faim et du froid. Alexander Werth, correspondant de guerre britannique, offre de cette tragédie un témoignage exceptionnel qui retrace la défense de la ville par ses habitants et raconte les stratégies de survie quotidiennes cachées derrière les mots « héroïsme » et « patriotisme ». Alexander Werth (1901-1969), journaliste et historien britannique d’origine russe, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages remarqués sur la Russie soviétique et sur la France de l’entre-deux-guerres, en particulier, La Russie en guerre (« Texto », 2011) et Moscou, 1941 (Tallandier, 2012). Traduit de l’anglais par Evelyne et Nicolas Werth. Présenté par Nicolas Werth.

Biographie d’Alexander Werth

Né à Saint-Pétersbourg, Alexander Werth (1901-1969) a fui la Russie après la Révolution de 1917 pour le Royaume-Uni où il obtient la nationalité britannique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est le correspondant à Moscou du Sunday Times, du Guardian et de la BBC. À ce titre, il sera l’un des premiers étrangers à être autorisé à pénétrer en URSS en plein conflit.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire