Votre compte

Les âmes errantes


Les âmes errantes sont celles de tous les morts sans sépulture qui, en ce mois d’avril 1955, trouvèrent, au Sud-Viêtnam, dans la Guerre des Sectes, une fin tragique, et parfois burlesque. Les charognards se sont abattus sur Saïgon. Vietnamiens et Vietminhs, Français et Américains s’entretuent directement ou par personnes interposées. La politique est devenue un jeu cynique, et tous les adversaires trichent. Très vite, nous ne sommes plus au Viêtnam, nous ne sommes plus en Asie : Le récit de Jean Lartéguy nous fait vivre la fin d’une civilisation. Au milieu de cette confusion, parmi ces étranges personnages qui semblent naître des fusillades et des incendies, va éclore une très belle histoire d’amour. Comme toutes les histoires d’amour, elle va se nourrir de deux mensonges. Les charognards abandonnent, un instant, leurs proies, pour reprendre leur vol. Mais quand, dans une rizière de l’Ouest, une femme et quelques hommes ont enterré celui qui était leur dernière espérance, les charognards retombent sur la ville, serres tendues. Le livre est brutal ; c’est un livre de correspondant de guerre, un roman bien sûr et, comme tous les romans, Il se veut un artifice pour permettre à l’auteur de crier : “Non, tout cela n’est pas vrai”.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les âmes errantes”

Fiche technique

Résumé

Les âmes errantes sont celles de tous les morts sans sépulture qui, en ce mois d’avril 1955, trouvèrent, au Sud-Viêtnam, dans la Guerre des Sectes, une fin tragique, et parfois burlesque. Les charognards se sont abattus sur Saïgon. Vietnamiens et Vietminhs, Français et Américains s’entretuent directement ou par personnes interposées. La politique est devenue un jeu cynique, et tous les adversaires trichent. Très vite, nous ne sommes plus au Viêtnam, nous ne sommes plus en Asie : Le récit de Jean Lartéguy nous fait vivre la fin d’une civilisation. Au milieu de cette confusion, parmi ces étranges personnages qui semblent naître des fusillades et des incendies, va éclore une très belle histoire d’amour. Comme toutes les histoires d’amour, elle va se nourrir de deux mensonges. Les charognards abandonnent, un instant, leurs proies, pour reprendre leur vol. Mais quand, dans une rizière de l’Ouest, une femme et quelques hommes ont enterré celui qui était leur dernière espérance, les charognards retombent sur la ville, serres tendues. Le livre est brutal ; c’est un livre de correspondant de guerre, un roman bien sûr et, comme tous les romans, Il se veut un artifice pour permettre à l’auteur de crier : “Non, tout cela n’est pas vrai”.

Biographie de Jean Lartéguy

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire