Votre compte

Les cités barbares


En cette seconde moitié du IIIe siècle après J.-C., l’Empire romain est à l’aube de son déclin. Les barbares se jettent sur ses frontières, les généraux se révoltent et les courtisans débauchés qui entourent l’empereur Gallien ne songent qu’à se partager les provinces. Alors que mille divinités étendent encore leur ombre protectrice sur les sept collines de Rome, les forces du bien et du mal s’affrontent en un combat de titans. Aphrodisia, la grande prêtresse d’Isis, qui incarne la beauté et la pureté, cristallise les passions d’une cité livrée à tous les vices. Pour la posséder, Annius Cornicula, le favori de Gallien, est prêt à tous les crimes. Ses infâmes machinations aboutiraient peut-être, si sur sa route ne se dressait Antenor le Gaulois. Fort de l’épée invincible du dieu Mithra qui arme son bras, il affrontera la cruelle Gallienne qui fait de tous les hommes les esclaves de ses plaisirs, il descendra dans l’arène où, sous les yeux d’une foule ivre de sang, il vaincra toutes les créatures lancées contre lui avant de livrer un ultime assaut face au maître des gladiateurs. Mais quelle chance les dieux accordent-ils aux héros ? Jamais ce siècle décadent n’avait inspiré un tel roman. Petrone et Fellini ne renieraient certainement pas ces « Cités barbares » qui sont celles des rêves héroïques que nous portons en nous.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les cités barbares”

Fiche technique

Résumé

En cette seconde moitié du IIIe siècle après J.-C., l’Empire romain est à l’aube de son déclin. Les barbares se jettent sur ses frontières, les généraux se révoltent et les courtisans débauchés qui entourent l’empereur Gallien ne songent qu’à se partager les provinces. Alors que mille divinités étendent encore leur ombre protectrice sur les sept collines de Rome, les forces du bien et du mal s’affrontent en un combat de titans. Aphrodisia, la grande prêtresse d’Isis, qui incarne la beauté et la pureté, cristallise les passions d’une cité livrée à tous les vices. Pour la posséder, Annius Cornicula, le favori de Gallien, est prêt à tous les crimes. Ses infâmes machinations aboutiraient peut-être, si sur sa route ne se dressait Antenor le Gaulois. Fort de l’épée invincible du dieu Mithra qui arme son bras, il affrontera la cruelle Gallienne qui fait de tous les hommes les esclaves de ses plaisirs, il descendra dans l’arène où, sous les yeux d’une foule ivre de sang, il vaincra toutes les créatures lancées contre lui avant de livrer un ultime assaut face au maître des gladiateurs. Mais quelle chance les dieux accordent-ils aux héros ? Jamais ce siècle décadent n’avait inspiré un tel roman. Petrone et Fellini ne renieraient certainement pas ces « Cités barbares » qui sont celles des rêves héroïques que nous portons en nous.

Biographie de Jean-Michel Thibaux

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire