Votre compte

Les Crimes allemands dans la Picardie dévastée


Impressions d’un combattant.

Le bruit court depuis une heure, bruit vague d’abord, nouvelle venue on ne sait d’où apportée par on ne sait qui, et déjà passant, rapide, de bouche en bouche, si étonnante qu’on hésite à croire, si bonne pourtant qu’on la répète avec un frémissement dans la voix, bruit léger tout à l’heure, grossi maintenant de mille espoirs confus et qui, brusquement, passe comme un grand coup d’air sur les lignes : « Les Boches s’en vont !

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

Ce livre est classé dans les catégories :

3,49 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les Crimes allemands dans la Picardie dévastée”

Fiche technique

Résumé

Impressions d’un combattant.

Le bruit court depuis une heure, bruit vague d’abord, nouvelle venue on ne sait d’où apportée par on ne sait qui, et déjà passant, rapide, de bouche en bouche, si étonnante qu’on hésite à croire, si bonne pourtant qu’on la répète avec un frémissement dans la voix, bruit léger tout à l’heure, grossi maintenant de mille espoirs confus et qui, brusquement, passe comme un grand coup d’air sur les lignes : « Les Boches s’en vont !

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

Biographie de Maurice Thiéry

Joseph-Modeste Thiéry qui écrivait sous le nom de plume de Maurice Thiéry au Ronssoy, dans le pays picard le 10 juillet 1862. Fonctionnaire de l’Education nationale à Péronne dans la Somme, il collabora avec plusieurs journaux de Péronne et Saint-Quentin.

Lorsque sa carrière professionnelle le conduit à Paris, Maurice Thiéry s’employa à rassembler les Picards expatriés dans la capitale au sein du Cercle amical des Francs-Picards. Il participa à la création de la société Rosati dont il était le Secrétaire général.

Maurice Thiéry est considéré comme l’un des chantres de la Picardie. Il est mort en 1934.

Il a écrit de nombreux ouvrages, articles historiques et romans, en particulier : Contes d’min village (1900), Contes picards (1902), Contes d’ech coin d’fu (1925), Sous le chaume (1912), Le retour à la terre (1932).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire