Votre compte

Les écrits. No. 139. Novembre 2013


« La bibliothèque n’est que l’un des noms que nous donnons à l’univers », disait Borges. Ainsi se termine l’essai d’Alberto Manguel, premier texte du dossier intitulé « Hommage à la Bibliothèque universelle ». À l’image de cet énoncé, ce numéro des Écrits convie ses lecteurs à une grande partition visuelle, verbale et sonore. Ainsi les rapports entre poésie et musique font l’objet d’un dialogue inédit entre le compositeur Maxime McKinley et le poète Philippe Beck. Puis, dans un univers d’une grande véhémence empreint d’inquiétude et de désir, les peintures de Rafael Sottolichio, qui parsèment ces pages, offrent un prolongement visuel aux contributions de poètes confirmés tels que Cédric Demangeot et Larry Tremblay ainsi qu’aux essais de Madeleine Ouellette-Michlaska et Filippo Palumbo, pour ne nommer qu’eux.
2,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les écrits. No. 139. Novembre 2013”

Fiche technique

Résumé

« La bibliothèque n’est que l’un des noms que nous donnons à l’univers », disait Borges. Ainsi se termine l’essai d’Alberto Manguel, premier texte du dossier intitulé « Hommage à la Bibliothèque universelle ». À l’image de cet énoncé, ce numéro des Écrits convie ses lecteurs à une grande partition visuelle, verbale et sonore. Ainsi les rapports entre poésie et musique font l’objet d’un dialogue inédit entre le compositeur Maxime McKinley et le poète Philippe Beck. Puis, dans un univers d’une grande véhémence empreint d’inquiétude et de désir, les peintures de Rafael Sottolichio, qui parsèment ces pages, offrent un prolongement visuel aux contributions de poètes confirmés tels que Cédric Demangeot et Larry Tremblay ainsi qu’aux essais de Madeleine Ouellette-Michlaska et Filippo Palumbo, pour ne nommer qu’eux.

Biographie d’Alberto Manguel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire