Votre compte

Les espaces ruraux en France


Cet ouvrage prépare à l’une des questions de géographie du CAPES d’histoire-géographie, également retenue comme question de géographie des territoires pour l’agrégation de géographie.
Les enjeux conceptuels de la définition du rural introduisent ce volume qui aborde la ruralité sous l’angle des innovations sociales et culturelles, de la question des services publics et privés, des stratégies de développement territorial, des enjeux environnementaux ou géopolitiques, de l’analyse des filières agricoles et de la reterritorialisation de l’agriculture, du tourisme ou de l’industrie. Des campagnes vivantes de l’Ouest aux aires périurbaines, des territoires ultramarins à l’hyper-ruralité ou aux montagnes, le lecteur dispose d’une approche fine des mutations contemporaines des ruralités françaises.
Cet ouvrage traite des mutations contemporaines et des défis des ruralités françaises. Le parti pris a été de mettre l’accent sur la diversité et la complexité des recompositions et des trajectoires socio-spatiales. Depuis la Seconde Guerre mondiale, l’agriculture a vu ses effectifs diminuer, l’industrie rurale s’est renouvelée et, au cours des dernières décennies, c’est la tertiarisation qui a modifié les économies et les sociétés de ces espaces peu denses. Ces transformations ont accompagné de nouvelles différenciations au sein des campagnes, entre petites villes, gros bourgs ruraux en croissance et certains espaces en déclin. Gentrification et paupérisation, mobilités inégales, l’économie résidentielle ou nouvelles relations entre campagnes et villes… autant de phénomènes qui construisent, à différentes échelles, un système complexe de sociétés locales imbriquées de façon hétérogène dans un réseau urbain ancien, dense et hiérarchisé.

Ce livre est classé dans les catégories :

17,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les espaces ruraux en France”

Fiche technique

Résumé

Cet ouvrage prépare à l’une des questions de géographie du CAPES d’histoire-géographie, également retenue comme question de géographie des territoires pour l’agrégation de géographie.
Les enjeux conceptuels de la définition du rural introduisent ce volume qui aborde la ruralité sous l’angle des innovations sociales et culturelles, de la question des services publics et privés, des stratégies de développement territorial, des enjeux environnementaux ou géopolitiques, de l’analyse des filières agricoles et de la reterritorialisation de l’agriculture, du tourisme ou de l’industrie. Des campagnes vivantes de l’Ouest aux aires périurbaines, des territoires ultramarins à l’hyper-ruralité ou aux montagnes, le lecteur dispose d’une approche fine des mutations contemporaines des ruralités françaises.
Cet ouvrage traite des mutations contemporaines et des défis des ruralités françaises. Le parti pris a été de mettre l’accent sur la diversité et la complexité des recompositions et des trajectoires socio-spatiales. Depuis la Seconde Guerre mondiale, l’agriculture a vu ses effectifs diminuer, l’industrie rurale s’est renouvelée et, au cours des dernières décennies, c’est la tertiarisation qui a modifié les économies et les sociétés de ces espaces peu denses. Ces transformations ont accompagné de nouvelles différenciations au sein des campagnes, entre petites villes, gros bourgs ruraux en croissance et certains espaces en déclin. Gentrification et paupérisation, mobilités inégales, l’économie résidentielle ou nouvelles relations entre campagnes et villes… autant de phénomènes qui construisent, à différentes échelles, un système complexe de sociétés locales imbriquées de façon hétérogène dans un réseau urbain ancien, dense et hiérarchisé.

Biographie d’Yves Jean

Yves Jean, professeur de géographie, membre de l’EA 2252 « Ruralités », préside l’université de Poitiers depuis 2012. Il a été membre du jury de l’agrégation externe de géographie qu’il a présidé de 2010 à 2013. Ses thèmes de recherches concernent les mutations des espaces ruraux, l’aménagement du territoire, les politiques publiques et les jeux d’acteurs. Pascal Chevalier est professeur de géographie à l’université Paul Valéry Montpellier 3. Il est membre de l’UMR 5 281 ART-Dev. Spécialiste de géographie rurale, il travaille sur les modalités de mise en oeuvre des politiques de développement local et rural en Europe (France, Espagne, Hongrie, Lituanie) et sur leurs effets territoriaux. Fabien Conord est professeur d’histoire contemporaine à l’université Clermont-Auvergne, spécialiste d’histoire politique du monde rural. Pierre Cornu est professeur d’histoire contemporaine/histoire des sciences à l’université de Lyon, membre du Laboratoire d’études rurales de Lyon, spécialiste d’histoire rurale (XIXe-XXIe siècles), d’histoire des sciences du vivant et de l’environnement, de l’épistémologie historique des études rurales et des sciences agronomiques. Claire Delfosse est professeure à l’université de Lyon et directrice du laboratoire d’Études rurales (EA 37 28). Ses travaux portent essentiellement sur l’espace rural et cela autour de deux grandes thématiques : patrimoine et culture en milieu rural, produits de qualité-alimentation. Pascal Desmichel est maître de conférences HDR, géographe et ancien directeur du département tourisme, cofondateur du département des métiers de la culture à l’université Clermont-Auvergne. Guillaume Lacquement est professeur de géographie à l’université de Perpignan Via Domitia. Membre de l’UMR 5 281 ART-Dev, il est spécialiste de géographie rurale et de stratégies d’aménagement/développement local en Europe (France, Allemagne, Allemagne orientale). Éric Langlois est ingénieur d’études à l’université Clermont-Auvergne et au sein de l’UMR Territoires. Docteur en géographie, spécialisé dans les SIG, il a travaillé comme responsable cartographique au Parc naturel régional des volcans d’Auvergne et sur l’Inscription au patrimoine mondial de l’Unesco du « haut lieu tectonique chaîne des puys – faille de Limagne ». Matthieu Lee, géographe, cartographe, spécialisé en visualisations de données et systèmes d’information géographique est ingénieur d’études en sciences de l’information géographique à la Fédération Territoires FED 4 229 et au département de géographie de l’université de Poitiers. Michel Lompech est maître de conférences en géographie à l’université Clermont-Auvergne et membre de l’UMR Territoires. Spécialiste de la Slovaquie, ses publications portent sur les mutations des espaces ruraux dans ce pays qu’il étudie soit sous l’angle du transfert des modèles de labellisation des produits agricoles ou de l’évolution des modes d’habiter (mutations des villages, périurbanisation), ou des potentiels régionaux de développement.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire