Votre compte

Les fleurs du mal


Œuvre majeure de Baudelaire, publiée le 25 juin 1857 et rééditée en 1861, Les Fleurs du mal sont l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelle esthétique où la beauté et le sublime surgissent, grâce au langage poétique, de la réalité la plus triviale. L'œuvre exerça une influence considérable sur Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé ou encore Arthur Rimbaud. Le 7 juillet, la direction de la Sûreté publique saisit le parquet pour « outrage à la morale publique » et pour « outrage à la morale religieuse ». Baudelaire et ses éditeurs sont condamnés à une d’amende, ainsi qu'à la suppression de six pièces (sur les cent que compte le recueil), pour délit d’outrage à la morale publique.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?

Version papier

13,90 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les fleurs du mal”

Fiche technique

  • Auteur : Charles Baudelaire
  • Éditeur : Bibebook
  • Date de parution : 14/03/13
  • EAN : 9782824710587
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

Œuvre majeure de Baudelaire, publiée le 25 juin 1857 et rééditée en 1861, Les Fleurs du mal sont l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelle esthétique où la beauté et le sublime surgissent, grâce au langage poétique, de la réalité la plus triviale. L'œuvre exerça une influence considérable sur Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé ou encore Arthur Rimbaud. Le 7 juillet, la direction de la Sûreté publique saisit le parquet pour « outrage à la morale publique » et pour « outrage à la morale religieuse ». Baudelaire et ses éditeurs sont condamnés à une d’amende, ainsi qu'à la suppression de six pièces (sur les cent que compte le recueil), pour délit d’outrage à la morale publique.

Biographie de Charles Baudelaire

1821 - 1867. Héritier du romantisme et fidèle à la prosodie traditionnelle, il exprime à la fois le tragique de la destinée humaine et une vision de l'univers, où il découvre de secrètes « correspondances ». Après les Fleurs du mal (1857), qui lui valurent une condamnation pour immoralité, son œuvre critique (Curiosités esthétiques, l'Art romantique, 1868) et ses Petits Poèmes en prose (1869) sont à la source de la réflexion sur la modernité.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire