Votre compte

Les homicides


L’acte de tuer volontairement son prochain occupe le sommet de l’échelle de gravité des crimes. C’est sans doute pourquoi cet acte a été abondamment étudié par les criminologues, les historiens, les psychologues et plusieurs autres chercheurs. Il restait à proposer une vue d’ensemble de ces connaissances et à les articuler dans une théorie cohérente, but visé par le présent ouvrage. Dans la première partie de ce livre, Maurice Cusson décrit les homicides perpétrés au cours de la préhistoire et dans les sociétés traditionnelles étudiées par les anthropologues. La deuxième partie examine les homicides durant le Moyen Âge, la Renaissance et le Siècle des Lumières. Durant cette période de quelque cinq siècles, les homicides décroissent fortement. L’auteur propose une explication de ce déclin. La troisième partie délaisse l’histoire pour la criminologie contemporaine. Le lecteur y trouvera d’abord une analyse des sociétés affligées par le taux élevé de meurtre, ensuite un examen de l’homicide considéré comme un acte et, enfin, un bilan de nos connaissances sur les caractéristiques des meurtriers. La dernière partie de l’ouvrage est consacrée à la non-violence : comment les hommes et les femmes épris de paix parviennent-ils à faire prévaloir la concorde et la sécurité?

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les homicides”

Fiche technique

Résumé

L’acte de tuer volontairement son prochain occupe le sommet de l’échelle de gravité des crimes. C’est sans doute pourquoi cet acte a été abondamment étudié par les criminologues, les historiens, les psychologues et plusieurs autres chercheurs. Il restait à proposer une vue d’ensemble de ces connaissances et à les articuler dans une théorie cohérente, but visé par le présent ouvrage. Dans la première partie de ce livre, Maurice Cusson décrit les homicides perpétrés au cours de la préhistoire et dans les sociétés traditionnelles étudiées par les anthropologues. La deuxième partie examine les homicides durant le Moyen Âge, la Renaissance et le Siècle des Lumières. Durant cette période de quelque cinq siècles, les homicides décroissent fortement. L’auteur propose une explication de ce déclin. La troisième partie délaisse l’histoire pour la criminologie contemporaine. Le lecteur y trouvera d’abord une analyse des sociétés affligées par le taux élevé de meurtre, ensuite un examen de l’homicide considéré comme un acte et, enfin, un bilan de nos connaissances sur les caractéristiques des meurtriers. La dernière partie de l’ouvrage est consacrée à la non-violence : comment les hommes et les femmes épris de paix parviennent-ils à faire prévaloir la concorde et la sécurité?

Biographie de Maurice Cusson

Maurice Cusson est criminologue et professeur émérite de l'Université de Montréal. Il est l'auteur, notamment, de Le Contrôle social du crime (Prix du Gouverneur général), Criminologie actuelle, La Criminologie. Il a reçu un prix de l'Académie des sciences morale et politique de l'Institut de France pour La Délinquance, une vie choisie. Il a dirigé la publication du Traité de sécurité intérieure et du Traité des violences criminelles. En 2010, l'Association internationale des criminologues de langue française lui a attribué son Prix Beaumont Tocqueville pour l'ensemble de son œuvre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire