Votre compte

Les inégalités d'apprentissage


Le but de l'ouvrage est de reprendre la question de l'échec scolaire à la lumière des évolutions récentes de la scolarisation et du rôle de l'école dans la société française, ainsi que des modèles d'analyse en sciences de l'éducation. Il s'agit de mettre en évidence la nécessité de faire évoluer le cadre explicatif ou au moins interprétatif des difficultés scolaires de certains élèves, et des inégalités scolaires qui en découlent, du fait des nouvelles logiques qui rendent la seule sociologie des écarts culturels ou la psychologie des difficultés d'apprentissage inopérantes pour rendre compte de phénomènes et processus relativement récents. La notion de « malentendu » est ici largement mobilisée pour rendre compte de ces glissements de perspectives. Sans mettre de côté les puissants mécanismes sociaux qui contrarient les aspirations démocratisantes de l'école, elle interroge les analyses et pratiques des apprenants comme celles des enseignants qui, pris dans les multiples logiques qui traversent aujourd'hui le système éducatif, ne sont pas toujours capables d'identifier les processus sous-tendant l'activité de l'autre. Sans édulcorer la difficulté de la tâche à accomplir pour surmonter ces malentendus, sans vouloir culpabiliser ceux qui participent à leur existence, les auteurs proposent des pistes pour repenser individuellement et collectivement les situations d'apprentissage.


Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les inégalités d'apprentissage”

Fiche technique

Résumé

Le but de l'ouvrage est de reprendre la question de l'échec scolaire à la lumière des évolutions récentes de la scolarisation et du rôle de l'école dans la société française, ainsi que des modèles d'analyse en sciences de l'éducation. Il s'agit de mettre en évidence la nécessité de faire évoluer le cadre explicatif ou au moins interprétatif des difficultés scolaires de certains élèves, et des inégalités scolaires qui en découlent, du fait des nouvelles logiques qui rendent la seule sociologie des écarts culturels ou la psychologie des difficultés d'apprentissage inopérantes pour rendre compte de phénomènes et processus relativement récents. La notion de « malentendu » est ici largement mobilisée pour rendre compte de ces glissements de perspectives. Sans mettre de côté les puissants mécanismes sociaux qui contrarient les aspirations démocratisantes de l'école, elle interroge les analyses et pratiques des apprenants comme celles des enseignants qui, pris dans les multiples logiques qui traversent aujourd'hui le système éducatif, ne sont pas toujours capables d'identifier les processus sous-tendant l'activité de l'autre. Sans édulcorer la difficulté de la tâche à accomplir pour surmonter ces malentendus, sans vouloir culpabiliser ceux qui participent à leur existence, les auteurs proposent des pistes pour repenser individuellement et collectivement les situations d'apprentissage.


Biographie de Patrick Rayou

Quel rôle l’école joue-t-elle dans la cohésion et la reproduction sociales ? Telle est la question que se pose toute sociologie de l’éducation.
Cet ouvrage entend présenter les thématiques et les problématiques classiques, ainsi que les apports récents de la recherche, en matière de socialisation, de politiques scolaires, de pratiques des acteurs, de transmission des savoirs. S’attachant à proposer des approches inédites, qui donnent une image souvent plus complexe de phénomènes déjà étudiés, il est l’occasion d’aborder de front des questions aussi vives que celles de l’éducation au genre, de l’accueil de la diversité ou encore de la perpétuation des inégalités. Le débat public sur l’école s’en trouve éclairé d’un jour nouveau.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire