Votre compte

Les jardiniers de la mer


Tout le long du littoral atlantique, de la Bretagne à la Gironde, en passant par les îles de Ré et d’Oléron, les économies patrimoniales ont longtemps été considérées comme marginales. L’espace même des jardiniers de la mer, pratiquant l’ostréiculture, la mytiliculture, l’algoculture ou encore la salicornoculture, présente un aspect d’abandon. Les chenaux se bouchent ; les tamaris qui les bordaient et retenaient la vase ont disparu. Les anciens bassins sauniers décrits par Victor Hugo se couvrent d’herbe et le milieu qui paraît délaissé n’intéresse plus que les écologistes et les chasseurs, au point de reléguer ces zones marécageuses au rang de parcs naturels. Vient alors un cri du cœur dont ce livre se fait l’écho : « Dans la réalité, cet espace de marais n’est pas mort. Ce patrimoine était simplement en sommeil ! » Car après avoir constaté que leurs productions ne leur appartenaient plus, les jardiniers de la mer se sont organisés et tentent de se faire connaître. À travers leurs nombreux et divers contacts avec les consommateurs, ils ont pris conscience de la valeur patrimoniale de leur espace et de leur économie de production. Ce livre raconte alors l’histoire de l’adaptation de professionnels riches de leurs traditions au monde moderne.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les jardiniers de la mer”

Fiche technique

Résumé

Tout le long du littoral atlantique, de la Bretagne à la Gironde, en passant par les îles de Ré et d’Oléron, les économies patrimoniales ont longtemps été considérées comme marginales. L’espace même des jardiniers de la mer, pratiquant l’ostréiculture, la mytiliculture, l’algoculture ou encore la salicornoculture, présente un aspect d’abandon. Les chenaux se bouchent ; les tamaris qui les bordaient et retenaient la vase ont disparu. Les anciens bassins sauniers décrits par Victor Hugo se couvrent d’herbe et le milieu qui paraît délaissé n’intéresse plus que les écologistes et les chasseurs, au point de reléguer ces zones marécageuses au rang de parcs naturels. Vient alors un cri du cœur dont ce livre se fait l’écho : « Dans la réalité, cet espace de marais n’est pas mort. Ce patrimoine était simplement en sommeil ! » Car après avoir constaté que leurs productions ne leur appartenaient plus, les jardiniers de la mer se sont organisés et tentent de se faire connaître. À travers leurs nombreux et divers contacts avec les consommateurs, ils ont pris conscience de la valeur patrimoniale de leur espace et de leur économie de production. Ce livre raconte alors l’histoire de l’adaptation de professionnels riches de leurs traditions au monde moderne.

Biographie de Jean Lavallée

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire