Votre compte

Les Larmes des ancêtres


Quand on a été le « petit Rodolphe », la star absolue des écrans publicitaires des années cinquante, l’enfant prodige du cinéma français, l’idole des ondes de Radio Luxembourg et l’employé le mieux payé de L’Oréal avant même d’avoir atteint sa dixième année, on a sans aucun doute un besoin impérieux de vivre à l’âge adulte ses rêves d’enfant. Le jour où Rodolphe Clauteaux rencontra Aurore, sa douce Indienne, à l’université de Fribourg, le jour où il quitta Caracas et sa vie aisée d’homme d’affaires, le jour où, avec femme et enfants, il s’installa pour dix ans en plein cœur de l’Amazonie, quand enfin on l’appela « Don Francés », l’homme qui cherchait de l’or et des diamants, il sut que ses rêves prenaient vie. Puis survint Abraham, son copain, son associé, le Pémon. Abraham, l’Indien ombrageux, énigmatique et fascinant, qui ne parlait jamais mais qui pourtant, un jour, se décida à rompre le silence pour parler d’or et de diamants : « Yénou-Parou. Narik, Francés. Larmes, les diamants, Français. Danger. » De cet aveu naîtra une amitié étrange, une épopée fantastique où se mêlent la suspicion, la peur, l’amitié et la mort. Où la forêt apparaît dans toute sa splendeur, à la fois inquiétante et envoûtante, où l’homme perd son arrogance, où la nature reprend ses droits. « Carbone, diamant, étoile et manque ! » Roulette d’Amazonie. Hymne à l’amour d’un homme qui sacrifia cravates de soie mordorée et attaché-case pour être chercheur d’or, accoucheur d’étoiles, dans le plus beau pays du monde, le pays des diamants de Touréta la Grande Forêt. Patrie douce et dure, patrie de son aventure, sa seule vraie patrie désormais.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

11,89 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les Larmes des ancêtres”

Fiche technique

Résumé

Quand on a été le « petit Rodolphe », la star absolue des écrans publicitaires des années cinquante, l’enfant prodige du cinéma français, l’idole des ondes de Radio Luxembourg et l’employé le mieux payé de L’Oréal avant même d’avoir atteint sa dixième année, on a sans aucun doute un besoin impérieux de vivre à l’âge adulte ses rêves d’enfant. Le jour où Rodolphe Clauteaux rencontra Aurore, sa douce Indienne, à l’université de Fribourg, le jour où il quitta Caracas et sa vie aisée d’homme d’affaires, le jour où, avec femme et enfants, il s’installa pour dix ans en plein cœur de l’Amazonie, quand enfin on l’appela « Don Francés », l’homme qui cherchait de l’or et des diamants, il sut que ses rêves prenaient vie. Puis survint Abraham, son copain, son associé, le Pémon. Abraham, l’Indien ombrageux, énigmatique et fascinant, qui ne parlait jamais mais qui pourtant, un jour, se décida à rompre le silence pour parler d’or et de diamants : « Yénou-Parou. Narik, Francés. Larmes, les diamants, Français. Danger. » De cet aveu naîtra une amitié étrange, une épopée fantastique où se mêlent la suspicion, la peur, l’amitié et la mort. Où la forêt apparaît dans toute sa splendeur, à la fois inquiétante et envoûtante, où l’homme perd son arrogance, où la nature reprend ses droits. « Carbone, diamant, étoile et manque ! » Roulette d’Amazonie. Hymne à l’amour d’un homme qui sacrifia cravates de soie mordorée et attaché-case pour être chercheur d’or, accoucheur d’étoiles, dans le plus beau pays du monde, le pays des diamants de Touréta la Grande Forêt. Patrie douce et dure, patrie de son aventure, sa seule vraie patrie désormais.

Biographie de Rodolphe Clauteaux

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire