Votre compte

Les ours n'ont pas de problème de parking


Qui est-ce qui parle des "problèmes" de l'immigration ? Dans les écoles, dans les quartiers, on sait bien que ça se passe autrement. On sait bien ce qu'on apprend de l'ouverture, de l'échange.

Mais on sait aussi qu'il faut se battre pour cette fraternité élémentaire, et le partage de la terre.

L'art de Nicolas Ancion, c'est de prendre ça au ras de la rue, ou de la salle de classe, ou du terrain du foot. Ou de ce qui se passe quand on promène le chien.

Et quand bien même c'est violent ou dur, à l'arrière, quand bien même il y a les idées toutes faites, les réflexions qui partent trop vite, une des plus belles armes c'est aussi d'en rire.

ALors venez avec Ugur ou Andrzej – qui lui vient de Pologne –, ou Shi Yinnan, qui de Changaï a débarqué à Anvers, dans le Bruxelles d'aujourd'hui, cette ville qui est un si beau laboratoire pour apprendre à inventer ensemble, et le présent et demain. Beau laboratoire des rêves, dans la nuit et les tavernes.

Et c'est là que commence un autre miracle : celui de la littérature, du raconteur d'histoires, neuf récits comme neuf visages, neuf rêves.

FB

La plume de Nicolas Ancion est bien acérée, non pas qu’elle manque de tendresse, bien au contraire, mais elle a particulièrement de ressort et l’art du récit, du drama, est extraordinairement maîtrisé, — ses temps et ses voix multiples, ses rythmes —, dans les textes courts qui constituent l’ensemble de nouvelles Les ours n’ont pas de problèmes de parking.

L’auteur belge, dont les nouvelles, pièces de théâtre, romans et poésies sont déjà largement publiés, nous fait entrer dans un univers tout à fait singulier, où le merveilleux et le réel, la tendresse et la dureté composent ensemble pour des textes fondamentalement poétiques, que l’on entend. Quelle réjouissance ! Quel art de la drôlerie subtile, du cocasse sobre mais endiablé !

Précipitez-vous pour ce joli cadeau. Ce livre tombe tellement bien (sur moi) au moment où arrive l’automne. Après cela, haha... on fait des rêves détonnants. Plus question de dépression saisonnière !

Emmanuelle Tricoire — Sous le Pommier

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les ours n'ont pas de problème de parking”

Fiche technique

  • Auteur : Nicolas Ancion
  • Éditeur : publie.net
  • Collection : Temps Réel
  • Date de parution : 15/01/12
  • EAN : 9782814504448
  • Format : Multi-format
  • Nombre de pages: 172
  • Protection : NC

Résumé

Qui est-ce qui parle des "problèmes" de l'immigration ? Dans les écoles, dans les quartiers, on sait bien que ça se passe autrement. On sait bien ce qu'on apprend de l'ouverture, de l'échange.

Mais on sait aussi qu'il faut se battre pour cette fraternité élémentaire, et le partage de la terre.

L'art de Nicolas Ancion, c'est de prendre ça au ras de la rue, ou de la salle de classe, ou du terrain du foot. Ou de ce qui se passe quand on promène le chien.

Et quand bien même c'est violent ou dur, à l'arrière, quand bien même il y a les idées toutes faites, les réflexions qui partent trop vite, une des plus belles armes c'est aussi d'en rire.

ALors venez avec Ugur ou Andrzej – qui lui vient de Pologne –, ou Shi Yinnan, qui de Changaï a débarqué à Anvers, dans le Bruxelles d'aujourd'hui, cette ville qui est un si beau laboratoire pour apprendre à inventer ensemble, et le présent et demain. Beau laboratoire des rêves, dans la nuit et les tavernes.

Et c'est là que commence un autre miracle : celui de la littérature, du raconteur d'histoires, neuf récits comme neuf visages, neuf rêves.

FB

La plume de Nicolas Ancion est bien acérée, non pas qu’elle manque de tendresse, bien au contraire, mais elle a particulièrement de ressort et l’art du récit, du drama, est extraordinairement maîtrisé, — ses temps et ses voix multiples, ses rythmes —, dans les textes courts qui constituent l’ensemble de nouvelles Les ours n’ont pas de problèmes de parking.

L’auteur belge, dont les nouvelles, pièces de théâtre, romans et poésies sont déjà largement publiés, nous fait entrer dans un univers tout à fait singulier, où le merveilleux et le réel, la tendresse et la dureté composent ensemble pour des textes fondamentalement poétiques, que l’on entend. Quelle réjouissance ! Quel art de la drôlerie subtile, du cocasse sobre mais endiablé !

Précipitez-vous pour ce joli cadeau. Ce livre tombe tellement bien (sur moi) au moment où arrive l’automne. Après cela, haha... on fait des rêves détonnants. Plus question de dépression saisonnière !

Emmanuelle Tricoire — Sous le Pommier

Biographie de Nicolas Ancion

Nicolas Ancion est né à Liège en 1971. Il a étudié la philologie romane à l’université. À vingt- quatre ans, il publie son premier roman. De nombreux autres suivront pour les adultes comme pour la jeunesse. Il a habité tour à tour à Montréal, Bruxelles, Madrid, Liège puis dans un petit village près de Carcassonne. C’est là qu’il consacre désormais son temps à l’écriture.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire